Banniere Festival d'Annecy 2024

DOSSIERBilan de l'année

TOP & FLOP 2023 : Justine Triet, Sandra Hüller, Raphaël Quenard et Astérix en tête de nos classements

Alors que nous avons annoncé par ailleurs que "Anatomie d’une chute" était arrivé premier dans le classement de la rédaction des meilleurs films de 2023, qu’en est-il de nos classements annexes ?

Meilleure réalisation : Justine Triet

Après être arrivée en tête de notre « top films » avec "Anatomie d’une chute", Justine Triet remporte donc aussi nos suffrages dans le classement des réalisateurs et réalisatrices, avec une présence dans pas moins de 11 bilans individuels sur 15*, dont 3 premières places ! Avec une femme en tête, il y a comme un petit vent de changement ! Nous sommes d’ailleurs plusieurs à avoir plus largement rendu hommage aux réalisatrices qui sont nombreuses à avoir reçu un très bon accueil critique et/ou public en 2023. La proportion reste assez faible sur l’ensemble des noms cités dans nos bilans, avec 16 réalisatrices sur 70 (soit 23%), mais le taux monte si on se concentre sur les meilleur-e-s : elles sont 3 dans notre top 10 (30%), 6 parmi les 14 premiers résultats (43%), 8 parmi les 19 seules personnes à avoir obtenu au moins 2 votes dans l’équipe (42%)… et 5 parmi les 10 ayant cumulé au moins 3 suffrages ! La parité serait-elle enfin en marche ?

Revenons au reste du classement. Si Justine Triet est largement première, il faut tout de même constater que quatre hommes la suivent et que Christopher Nolan est nettement deuxième avec 7 citations pour "Oppenheimer". Viennent ensuite Damien Chazelle et son "Babylon" puis deux vétérans : Steven Spielberg ("The Fabelmans", 3e en nombre de présences avec 5 votes) et Martin Scorsese ("Killers of the Flower Moon"). C’est donc en 6e place que l’on retrouve une autre femme : la prometteuse Charlotte Wells, citée 4 fois pour premier long métrage, "Aftersun" (à quoi s’ajoutent deux mentions comme révélation de l’année). À cause de la diversité des propositions, la suite devient progressivement moins représentative avec un maximum de 3 mentions par cinéaste.

Notre top 10 des réalisateurs et réalisatrices :
1. Justine Triet pour "Anatomie d’une chute" (83 points / 11 citations / 3 fois première)
2. Christopher Nolan pour " Oppenheimer" (58 / 7 / 1 fois premier)
3. Damien Chazelle pour "Babylon" (36 / 4 / 2 fois premier)
4. Steven Spielberg pour "The Fabelmans" (30 / 5 / meilleure place : 3e)
5. Martin Scorsese pour "Killers of the Flower Moon" (26 / 4 / 1 fois premier)
6. Charlotte Wells pour "Aftersun" (24 / 4 / meilleure place : 2e + 2 fois citée comme révélation de l’année)
7. Alice Rohrwacher pour "La Chimère" (18 / 2 / 1 fois première)
8 ex æquo. Celine Song pour "Past Lives – Nos vies d’avant" (16 / 3 / meilleure place : 4e)
8 ex æquo. Soi Cheang pour "Limbo" (16 / 3 / meilleure place : 5e)
8 ex æquo. Albert Dupontel pour "Second Tour" (16 / 2 / meilleure place : 3e)

Meilleure actrice : Sandra Hüller

L’an dernier, "As bestas" avait réalisé un triplé sur Abus de Ciné (film, réalisateur, acteur) et c’est au tour d’"Anatomie d’une chute" de triompher à trois reprises dans nos bilans annuels, grâce à la domination outrageuse de Sandra Hüller. Tous classements confondus, c’est en effet le résultat le plus unanime : 14 mentions sur 16 bilans individuels, 9 fois sur le podium dont 3 fois première. Rien que ça ! La concurrence était pourtant rude avec, là aussi, une personnalité bien ancrée au second rang : Margot Robbie, appréciée par 10 d’entre nous (dont 2 premières places) pour ses prestations dans "Babylon" et/ou "Barbie". La troisième marche de notre podium s’est jouée d’un rien en faveur de Cate Blanchett, distinguée pour "Tár", face à Olivia Colman, citée pourtant une fois de plus pour "Empire of Light". En 5e position, vient celle que l’on peut qualifier de révélation de l’année : Lily Gladstone, citée 5 fois pour "Killers of the Flower Moon". La première Française arrive juste derrière : Adèle Exarchopoulos, grâce à plusieurs rôles mais surtout celui tenu dans "Je verrai toujours vos visages". Sur 53 actrices mentionnées dans les divers classements individuels, 30 n’ont été citées qu’à une reprise.

Notre top 10 des actrices :
1. Sandra Hüller pour "Anatomie d’une chute" (109 points / 14 citations / 3 fois première)
2. Margot Robbie pour "Babylon" et "Barbie" (88 / 10 / 2 fois première)
3. Cate Blanchett pour "Tár" (49 / 6 / 3 fois première)
4. Olivia Colman pour "Empire of Light" et "Wonka" (48 / 7 / 1 fois première)
5. Lily Gladstone pour "Killers of the Flower Moon" (39 / 5 / 1 fois première)
6. Adèle Exarchopoulos pour "Je verrai toujours vos visages", "Le Règne animal", "Un métier sérieux" et "Voleuses" (32 / 5 / 1 fois première)
7 ex æquo. Michelle Williams pour "The Fabelmans" et "Showing Up" (16 / 4 / meilleure place : 5e)
7 ex æquo. Park Ji-Min pour "Retour à Séoul" (16 / 2 / meilleure place : 3e)
9. Léa Drucker pour "L’Été dernier" (15 / 2 / meilleure place : 2e)
10 ex æquo. Emily Blunt pour "Oppenheimer" et "Marchands de douleur" (14 / 3 / meilleure place : 4e)
10 ex æquo. Eva Green pour "Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan" et "Milady" (14 / 2 / meilleure place : 3e)
10 ex æquo. Zelda Samson pour "Dalva" (14 / 2 / meilleure place : 4e)

Meilleur acteur : Raphaël Quenard

Le meilleur acteur de l’année selon Abus de Ciné est une révélation XXL ! Beaucoup de monde ignorait l’existence de Raphaël Quenard auparavant, mais il était difficile de passer à côté de lui en 2023, tant il semblait sur tous les fronts ! Cité dans 7 bilans, dont 6 fois sur le podium et 2 fois en tête, l’acteur français a donc bénéficié d’une multitude d’occasions d’être apprécié, majoritairement grâce à ses rôles dans "Yannick" et "Chien de la casse", ou plus secondairement dans "Je verrai toujours vos visages" ou "Cash" (sorti sur Netflix). Ajoutons que 5 membres de la rédaction l’ont également choisi comme révélation de l’année ! Il devance ainsi Cillian Murphy, qui a pourtant obtenu plus de suffrages (9 sur 16 bilans) pour le rôle-titre dans "Oppenheimer". Joaquin Phoenix profite lui aussi de plusieurs interprétations pour se hisser sur notre podium, avec "Beau Is Afraid" surtout et dans une moindre mesure avec "Napoléon". Il est suivi de peu par le dernier lauréat du prix d’interprétation à Cannes, Kōji Yakusho, célébré à 5 reprises pour son rôle dans "Perfect Days". Notons que 59 acteurs ont été cités sur l’ensemble des 16 bilans individuels, dont 32 l’ont été une seule fois. Faisons aussi une petite remarque futile sur l’omniprésence d’un prénom : Paul Mescal, Paul Giamatti, Paul Kircher, Paul Beaurepaire et Paul Dano ont en effet trouvé leur place dans les différents classements.

Notre top 10 des acteurs :
1. Raphaël Quenard pour "Yannick", "Chien de la casse", "Je verrai toujours vos visages", "Cash", "Sur la branche", "Sentinelle" et "Jeanne du Barry" (61 points / 7 citations / 2 fois premier + 5 fois cité comme révélation de l’année)
2. Cillian Murphy pour "Oppenheimer" (53 / 9 / 1 fois premier)
3. Joaquin Phoenix pour "Beau Is Afraid" et "Napoléon" (37 / 4 / 1 fois premier)
4. Kōji Yakusho pour "Perfect Days" (35 / 5 / 1 fois premier)
5. Paul Mescal pour "Aftersun" et "God’s Creatures" (33 / 4 / 2 fois premier + 1 fois cité comme révélation de l’année)
6. Paul Giamatti pour "Winter Break" (31 / 4 / meilleure place : 2e)
7. Ryan Gosling pour "Barbie" (29 / 4 / meilleure place : 2e)
8. Brendan Fraser pour "The Whale" et "Killers of the Flower Moon" (28 / 3 / 2 fois premier)
9. Robert Downey Jr pour "Oppenheimer" (21 / 4 / meilleure place : 2e)
10. Denis Ménochet pour "Les Survivants" (20 / 2 / 2 fois premier)

Flop : "Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu"

On le répète d’année en année : il est souvent difficile de dégager une liste des pires films puisque la majorité des navets ne sont vus que par un seul d’entre nous (voire aucun !) et que les flops personnels contiennent aussi beaucoup de déceptions en lieu et place de véritables mauvais films. On comptabilise d’ailleurs un total de 84 films dans l’ensemble des 15 bilans individuels* dont 19 ont été cités au moins 2 fois. En 2023, une comédie française finit toutefois largement en tête en réunissant 6 suffrages : "Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu", de et avec Guillaume Canet.

Une autre comédie bien de chez nous arrive en deuxième place de notre classement collectif, mais il convient de nuancer cette place en apportant une explication. En effet, notre rédacteur en chef avait livré une critique élogieuse de "38°5 quai des Orfèvres" après l’avoir vu dans des circonstances favorables : avec une ambiance de folie lors du festival de l’Alpe d’Huez. Sans cette promotion, ce film n’aurait donc peut-être pas été vu par autant de membres de la rédaction dont la curiosité avait été titillée – mais beaucoup moins leurs zygomatiques ! Un seul autre long métrage a obtenu au moins 3 votes et il est également français : le film historique "Vaincre ou mourir", produit par le parc du Puy du Fou.

Comme d’habitude, on notera que plusieurs films ont figuré dans des flops tout en ayant été cités parmi les meilleurs films par d’autres rédacteurs. En 2023, cela a ainsi été le cas pour 8 longs métrages : "The Killer", "L’Été dernier", "Napoléon", "Voleuses", "L’Abbé Pierre", "Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan", "La Petite" et "Conann".

Notre flop 5 :
1. "Astérix et Obélix : L’Empire du Milieu", de Guillaume Canet (45 points / 6 citations / 2 fois premier)
2. "38°5 quai des Orfèvres", de Benjamin Lehrer (23 / 4 / pire place : 3e)
3. "Vaincre ou mourir", de Vincent Mottez et Paul Mignot (21 / 3 / pire place : 2e)
4 ex æquo. "Les Déguns 2", de Cyrille Droux et Claude Zidi Jr (20 / 2 / 2 fois premier)
4 ex æquo. "Hypnotic", de Robert Rodriguez (20 / 2 / 2 fois premier)

[* NB : Ne voyez pas d’erreurs dans nos calculs : 16 membres ont livré un bilan cette année, mais l’un d’entre eux n’a pas proposé de classements pour les réalisateurs et les flops, d’où le total de 15 pour ces deux catégories.]

Raphaël Jullien Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT