OPÉRATION PORTUGAL 2

Un film de Frank Cimière

Le défenseur

Hakim est un policier qui a l’habitude, lors de ses enquêtes, de jouer des personnages pour s’infiltrer. Ceci notamment en se prénommant Joaquim le portugais une nouvelle fois. Il doit ainsi défaire les magouilles du Comte de Neuville qui escroque la communauté portugaise. Avec ses amis, il s’infiltre dans le château du malfrat, mais c’est sans compter sur les soucis d’organisation de son mariage et les problèmes avec sa mère…

Après un détour avec "La Marginale", Franck Cimière signe le second volet d’ "Opération Portugal" sorti en 2021. Il continue avec la même équipe de bras cassés afin de divertir le spectateur, et cela donne une gentille comédie familiale remplie de clichés, sans pour autant être vulgaire ou désobligeante. L'exagération y est à son paroxysme et presque sans limite, et il n'y aura pas grande réflexion à attendre dans ce film qui ne se prend pas au sérieux.

La réalisation jongle avec la confrontation familiale et le challenge de policier qui veut finir sa mission. Certains gags sont un peu lourds. Et viendront en tête par moment des références comme Louis De Funès dans "La folie des grandeurs" ou Leslie Nielsen avec "Y-a-t-il un pilote dans l'avion". On s 'attendrira de plus face aux situations de conflits entre les deux familles de Hakim et sa future épouse portugaise.

Le prêtre face à l'imam tentant de rallier les futurs époux à sa paroisse remet en question de manière gonflée les mariages multi-culturels. Les personnages des nobles interprétés par Grégoire Bonnet ainsi qu 'Aurélie Boquien leur vont à merveille. Enfin Bruno Sanchez, en faux ambassadeur et organisateur, s’avère toujours exubérant à souhait. Un film, au final, sans aucune prise de tête.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire