Banniere_CANNES-2019

Liam Neeson

Interprète

Liam Neeson est aujourd’hui un acteur extrêmement prolifique, sa filmographie grossissant de plusieurs projets chaque année. Passé d’acteur «dont la tête me dit quelque chose» à vedette de blockbusters en faisant un petit détour par le cinéma d’auteur, Neeson est désormais un acteur reconnu par tous, notamment grâce à son talent et son regard perçant.

Son enfance ne fut pas synonyme de gaieté. Né le 7 Juin 1952 en Irlande du Nord, il grandit au cœur des scènes de violence du conflit Nord-Irlandais. Elève discipliné dans une école catholique mais peu intéressé par la formation scolaire, son enseignante d’anglais le pousse à accepter le rôle central dans le spectacle scolaire, ce que Liam accepta, épris qu’il était de la jeune actrice principale. Il continua ainsi de jouer dans les autres pièces que produisaient son école, mais sans véritable plaisir, rien ne le destinait alors à devenir acteur, et c’est en toute logique qu’il a d’abord multiplié les métiers en dehors du cadre artistique : conducteur de chariot élévateur, boxeur amateur, assistant architecte, chauffeur routier et enseignant. Véritable caméléon, incapable de se fixer, il décide de débuter sur les planches, pour retrouver sa gloire juvénile, un peu comme il serait allé acheter du pain. Heureusement pour nous, il n’avait pas faim le jour où il a décidé de devenir acteur. Travailleur acharné, il apprend les codes de la comédie à travers de nombreuses pièces. Peu à peu, il ressent du plaisir à jouer et le garçon hésitant, apeuré, se transforme en véritable acteur au talent inné. Une compagnie théâtrale le remarque alors et l’enrôle pour jouer différentes pièces à Dublin. Les succès se multiplient pour lui mais son avenir va se jouer le soir d’une représentation «Des Souris et des Hommes» où il incarne le doux colosse à l’esprit simpliste, Lennie Small. Présent dans le théâtre et bluffé par sa performance, le réalisateur John Boorman lui offre le rôle de Sir Gawain dans le film Excalibur, début de sa carrière cinématographique.

Il apparaît alors dans de gros projets : «Bounty» aux côtés de Mel Gibson et Anthony Hopkins et «Mission» avec Robert De Niro et Jeremy Irons. La notoriété commence à venir frapper à sa porte avec «Suspect dangereux» en 1987 puis avec ses prestations dans «Darkman» de Sam Raimi et «Maris et Femmes» de Woody Allen. La consécration arrive avec son rôle emblématique d’Oskar dans «La Liste de Schindler», qui lui vaudra sa première nomination à l’Oscar du meilleur acteur… et sa dernière. Sa carrière sera alors marquée par différents actes : le premier sera composé par les personnages courageux, révoltés avec comme point d’orgue les films «Rob Roy», «Michael Collins» ou «Les Misérables» où il interprète Jean Valjean. Le deuxième acte sera parsemé de blockbusters et de films à gros budgets: «Stars Wars Episode I», «Batman Begins», «Love Actually», «Kingdom of Heaven», «Gangs of New-York ou encore la trilogie du «Monde de Narnia». Puis contre toute attente, à plus de 50 ans, il va devenir l’un des plus célèbres Bad Guy, se mettant à dézinguer tout ce qui bouge : «Taken», «Le Choc des Titans», «l’Agence tous risques», «Sans identité», «Le Territoire des Loups», «Battleship» et il sera prochainement de retour dans Taken 2. Ces trois actes sont néanmoins prolongés par des films à moindre bugdet, plus indépendants comme «Chloé» ou «After Life».

Liam Neeson est aujourd’hui un acteur confirmé, bankable, sur qui des projets se montent. S’il doit sa carrière à une certaine part de chance, il a su s’installer durablement dans la machine Holywoodienne grâce à son talent. Son regard vous transperce dans de nombreux films et ce n’est pas pour nous déplaire. Acteur multiple, tantôt agressif, tantôt chétif, tantôt héros, tantôt père de famille tourmenté, parfois émotionnel, toujours talentueux, il faudra encore grandement compter sur lui pour l’avenir.

Le saviez-vous ?

Liam Neeson avait accepté un caméo dans Very Bad Trip 2. Malheureusement, la scène a été retirée du montage final et le caméo est finalement revenu à l’acteur réalisateur Nick Cassavetes.

Filmographie sélective

2012 : Battleship, de Peter Berg
2012 : La Colère des Titans, de Jonathan Liebesman
2012 : Le territoire des Loups, de Joe Carnahan
2011 : Sans identité, de Jaume Collet-Serra
2010 : Les Trois prochains jours, de Paul Haggis
2010 : L’agence tous risques, de Joe Carnahan
2010 : Le Choc des Titans, de Louis Leterrier
2010 : Chloé, d’Atom Egoyan
2009 : The Other Man, de Richard Eyre
2008 : Taken, de Pierre Morel
2005 : Batman Begins, de Christopher Nolan
2005 : Kingdom of Heaven, de Ridley Scott
2003 : Gangs of New-York, e Martin Scorsese
2003 : Love Actually, de Richard Curtis
2001 : Star Wars : Episode I – La Menace fantôme, de George Lucas
1997 : Michael Collins, de Neil Jordan
1994 : La Liste de Schindler, de Steven Spielberg
1986 : Mission, de Rolland Joffé
1984 : Le Bounty, de Roger Donaldson

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A JOUÉ DANS