Parce qu'on en a jamais assez !

Leonardo DiCaprio

Interprète

Si Leonardo est né en Californie en 1974, ses parents sont quant à eux originaires de l'Europe : son père est italien, sa mère germano-russe. Leurs familles ont, comme beaucoup d'autres, émigré au États-Unis dans les années 1950. Ses parents l'encouragent à développer ses aptitudes artistiques et très vite, il se tourne vers la comédie : à 17 ans, Leonardo commence par tourner des spots publicitaires puis obtient de petits rôles à la télévision, notamment dans la série Quoi de neuf docteur ?.

Mais le jeune acteur sent qu'il est taillé pour le cinéma : après un premier film d'horreur («Critters 3»), il se distingue parmi 400 candidats pour incarner le beau-fils maltraité de Robert De Niro dans «Blessures secrètes» (1993). L’année suivante, il est nommé aux Oscars et aux Golden Globes pour son interprétation dans «Gilbert Grape», de Lasse Hallström… Reconnu par ses pairs à tout juste 19 ans, Leonardo, qui choisit ses films sur des critères artistiques plutôt qu'économiques, demeure cependant peu connu du grand public. Les amateurs de westerns l'auront tout de même repéré dans «Mort ou vif» (1995) aux côtés de Sharon Stone.

Le premier tournant se produit en 1996, à la sortie de «Romeo + Juliette», une adaptation contemporaine de l’œuvre éponyme de William Shakespeare, réalisée par Baz Luhrmann : le film fait un carton partout dans le monde. Dans la foulée, Leonardo devient l'icône romantique de toute une génération, en interprétant l'amant de Rose (Kate Winslet) dans «Titanic», de James Cameron : c'est la "DiCaprio mania". Propulsé au rang de star mondiale, Leonardo ne descendra plus de son piédestal : de 2,5 M$, son cachet grimpe à 20 M$ pour le tournage de La Plage (2000), du britannique Danny Boyle.

Sa carrière marque alors un second tournant, grâce à des rôles d'antihéros que lui confient les plus grands réalisateurs du moment : escroc face à Tom Hanks dans Arrête-moi si tu peux, puis constructeur aéronautique victime de troubles mentaux dans Aviator, ou encore trafiquant de diamants dans Blood Diamond. Enfin libéré de son image de "beau gosse", il donne à voir toute l'étendue de son talent. En 2008, soit dix ans après «Titanic», Leonardo retrouve Kate Winslet dans Les Noces rebelles de Sam Mendes : un couple mythique à nouveau réuni dans un drame sentimental. En 2010, Christopher Nolan lui confie pour son film Inception le rôle de Jake Cobb, voleur dont la spécialité consiste à s’approprier les secrets de ses victimes en s'infiltrant dans leurs rêves. L'année suivante, l'acteur incarne le célèbre directeur du FBI J. Edgar Hoover, pour sa première collaboration avec Clint Eastwood.

Tirant parti de son statut de star internationale, Leonardo DiCaprio s'engage depuis plusieurs années en faveur d’une cause qui lui tient particulièrement à cœur : l'écologie. Il a notamment produit le documentaire «La 11e heure, le dernier virage» (2007), qui traite du réchauffement climatique. De façon générale, il exerce des activités de production cinématographique («Esther», «Le Chaperon Rouge» ou encore «Les Marches du Pouvoir»).
Le CV amoureux de l'acteur est à la hauteur de son palmarès cinématographique : il a vécu plusieurs années aux côtés de la mannequin brésilienne Gisele Bündchen, puis avec une autre top model, Bar Refaeli, et a fréquenté - plus brièvement - l'actrice Blake Lively.

Le saviez-vous ?

Un jour, alors que sa mère, enceinte de Leonardo, admirait une œuvre de Léonard de Vinci dans un musée italien, celle-ci sentit plusieurs coups de pied dans son ventre. Son père, jugeant que c'était un signe, décida de donner à son fils le prénom du peintre.

Filmographie sélective

1994: Blessures secrètes de Michael Caton-Jones
1994: Gilbert Grape de Lasse Hallström
1995: Mort ou vif de Sam Raimi
1997: Roméo + Juliette de Baz Luhrmann
1998: Titanic de James Cameron
1998: L'Homme au masque de fer de Randall Wallace
1999: Celebrity de Woody Allen
2000: La Plage de Danny Boyle
2003: Arrête-moi si tu peux de Steven Spielberg
2003: Gangs of New York de Martin Scorsese
2005: Aviator de Martin Scorsese
2006: Les Infiltrés de Martin Scorsese
2007: Blood Diamond d'Edward Zwick
2008: Mensonges d'État de Ridley Scott
2009: Les Noces rebelles de Sam Mendes
2010: Shutter Island de Martin Scorsese
2010: Inception de Christopher Nolan
2012: J. Edgar de Clint Eastwood

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A JOUÉ DANS