Bagniere comedies_confinement-04

George Clooney

Réalisateur - Interprète

Né en 1961 dans le Kentucky, George Clooney a débuté sa carrière sur le petit écran, vêtu de la blouse du docteur Ross dans la série télévisée Urgences. Rien d'étonnant, quand on sait que son père fut un présentateur vedette de la télévision américaine. Pourtant, George se lance à l'assaut d'Hollywood à l'âge de 21 ans, contre l'avis de son père et sans connaître un succès fulgurant : il commence par enchaîner les pilotes de séries peu concluants et accepte même un rôle dans un navet au titre prometteur : «Le retour des tomates tueuses».

Durant la décennie 1990, le jeu acteur tourne dans plusieurs films d'action à succès, ce qui lui permet d'amorcer un tournant, en sélectionnant des films au budget plus modeste comme «O'Brother», inspiré de l'Odyssée d'Homère, dans lequel il incarne Ulysse, un prisonnier qui cherche à rejoindra sa femme Pénélope. Un rôle qui lui vaudra le Golden Globe du meilleur acteur, mais lui rapporte un cachet modeste, comparé à ses précédents succès. Au même moment, George fonde la société de production Section Eight avec son complice Steven Soderbergh. Une aventure qui durera 7 ans et donnera naissance à «Loin du paradis», «Bienvenue à Collinwood», «Ocean's Eleven» et «Ocean's Twelve», «The Jacket»...

En 2002, l'acteur-producteur réalise son premier film, «Confessions d'un homme dangereux», adapté de l'autobiographie du producteur de télévision Chuck Barris. Si la critique l'encense, l'accueil du public est plus réservé. Trois ans plus tard, George Clooney remet le couvert en réalisant un film en noir et blanc écrit avec son ami Grant Heslov, «Good Night, and Good Luck», qui retrace le combat du présentateur Edward Murrow contre le sénateur McCarthy et la chasse aux sorcières au milieu des années 1950. En 2005, redevenu comédien, George prend vingt kilos pour incarner Robert Barnes, agent de la CIA, dans «Syriana» de Stephen Gaghan. En plein tournage, une grave blessure à la colonne vertébrale lui vaut une longue hospitalisation et le contraint à mettre sa maison de Los Angeles en gage, pour que les assureurs acceptent de continuer à le suivre.

En juin 2005, il reçoit le premier prix du festival du film indépendant de Los Angeles, qui récompense sa carrière et sa prédilection pour les films indépendants. En août 2006, il fonde d'ailleurs avec Grant Heslov, son ami et co-scénariste de «Good Night, and Good Luck», une nouvelle société de production, Smoke House, dont le nom est emprunté au restaurant du même nom, situé aux portes du studio de la Warner en Californie et dont George Clooney est un client régulier*.
En 2010, il fait s'envoler les cœurs dans la comédie romantique «In the Air», puis s'illustre dans «Les Chèvres du Pentagone», présenté au Festival de Venise. En 2011, il décortique les arcanes du monde politique aux Etats-Unis en réalisant «Les marches du pouvoir», avant de repasser devant la caméra dans The Descendants, une comédie dramatique d'Alexander Payne. L'acteur-réalisateur a été classé vingt-troisième plus importante personnalité du monde par le journal Times en 2008.
*Vous savez maintenant où le trouver !

Le saviez-vous ?

En 2006, George Clooney a été désigné pour la seconde fois "homme en vie le plus sexy" par l'hebdomadaire People (première nomination en 1997).

Filmographie sélective

Acteur

1996: Une nuit en enfer de Robert Rodriguez
1997: Un beau jour de Michael Hoffman
1997: Batman et Robin de Joel Schumacher
1997: Le Pacificateur de Mimi Leder
1998: Hors d'atteinte de Steven Soderbergh
1999: La Ligne rouge de Terrence Malick
2000: Les Rois du désert de David O. Russell
2000: O'Brother de Joel et Ethan Coen
2000: En pleine tempête de Wolfgang Petersen
2002: Ocean's Eleven de Steven Soderbergh
2003: Solaris de Steven Soderbergh
2003: Intolérable Cruauté de Joel et Ethan Coen
2004: Ocean's Twelve de Steven Soderbergh
2006: Good Night and Good Luck de George Clooney
2006: Syriana de Stephen Gaghan
2007: The Good German de Steven Soderbergh
2007: Michael Clayton de Tony Gilroy
2007: Ocean's Thirteen de Steven Soderbergh
2008: Jeux de dupes de George Clooney
2008: Burn After Reading de Joel et Ethan Coen
2010: Les Chèvres du Pentagone de Grant Heslov
2010: In the Air de Jason Reitman
2010: The American d'Anton Corbijn
2011: Les Marches du Pouvoir de George Clooney
2012: The Descendants d'Alexander Payne

Réalisateur

2003: Confessions d'un homme dangereux
2006: Good Night and Good Luck
2008: Jeux de dupes
2011: Les Marches du Pouvoir

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A RÉALISÉ
A JOUÉ DANS