Parce qu'on en a jamais assez !

MICHAEL CLAYTON

Un film de Tony Gilroi

2ème avis – Des acteurs impeccables

Un conseiller d'une firme d'avocats est sensé résoudre le problème de l'un de ses collaborateurs et ami, qui ayant pété les plombs, semble monter un dossier contre ses propres clients, une société spécialisée dans la firme de recherche agro-alimentaire dénommée Unorth...

Comment définir Michael Clayton (George Clooney) ? Ses proches eux-mêmes ne le savent pas : un détective ne lui reproche-t-il pas de passer pour un flic auprès des avocats et pour un avocat auprès des flics ? Clayton, qui a été l'un et l'autre, travaille pour un gros cabinet d'avocats et lui-même se considère plutôt comme un concierge. Quelqu'un qui fait le ménage. Et de ménage, il va en être sacrément question dans les heures qui suivent.

Ce qui rend le film tellement intéressant, c'est la qualité du jeu des acteurs. Clooney campe un Clayton impeccable. Tom Wilkinson est étonnant dans le rôle d'Arthur Edens, cet avocat ami de Clayton, qui ouvre enfin les yeux et commet des actes de folie. Tilda Swinton est fabuleuse, tout à la fois fragile et intraitable, femme forte qui craque une fois débarrassée de tous les oripeaux de sa fonction. Quant à Sydney Pollack, qui incarne le patron de Clayton, jamais acteur n'aura mis autant de sincérité et de sensibilité dans un rôle habituellement stéréotypé de patron cynique d'un grand cabinet d'avocats. Car justement, et c'est ce qui fait la force de ce premier film, signé Tony Gilroy, rien n'est ici dans le stéréotype.

Anthony MARDONEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire