Parce qu'on en a jamais assez !

OCEAN'S ELEVEN

Finement joué

Dany Ocean, voleur repenti, sort de prison. Il décide de former une équipe de onze gars dans le but de dévaliser trois des plus rentables casinos de Las Vegas, et récupérer ainsi les 150 millions de dollars qui dorment dans leurs coffres...

Ce film de Soderbergh (Erin Brokovich, Kafka…) ne brille pas par son originalité scénaristique première, tenant à la fois du James Bond et du film de gangsters.

Si l'arnaque est finement menée, et que les moindres détails, y compris les réactions des participants volontaires ou non, ont été calibrés et pensés, c'est plutôt la classe du casting global qui fait finalement prendre la sauce. Et quel plaisir de voir George Clooney et Julia Roberts fleurter, s'apprivoiser et se repousser. Quel enchantement que cette série de seconds rôles savoureux, du financeur en robe de chambre, au vieil arnaqueur ulcéré, en passant par l'asiatique acrobate.

Des rouages impeccablement lubrifiés, une mise en scène qui cache juste ce qu'il faut pour surprendre et intriguer : une réussite.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire