Parce qu'on en a jamais assez !

Brad Pitt

Interprète

La tentation incarnée
Brad Pitt est né le 18 Décembre 1963 dans l'Oklahoma. Remarqué tout d'abord dans des séries télés comme « 21 Jump Street » (1987). C'est grâce au refus de William Baldwin qu'il endosse, en 1991, le rôle de l'auto-stoppeur sexy en diable qui ruinera Geena Davis tout en lui faisant connaître les joies du sexe, et scellera le destin de « Thelma et Louise ».

Une figure rebelle
Son charisme ainsi assis, il reviendra régulièrement interpréter les jeunes flambeurs, dont les tourments et excès ne peuvent que les mener à une mort certaine. Sous la direction de Robert Redford, il s'adonne au jeu et à l'alcool dans « Et au milieu coule une rivière » (1992), au grand damne de son père. Alors que dans « Légendes d'automne » (1994) il est le fils aventureux qui par ses frasques amoureuses, inacceptables dans la société de l'époque, se mettra à dos bon nombre de locaux. Enfin, pour David Fincher il sera la face noire et délurée d'Edward Norton dans « Fight club » (1999), trublion anti-capitaliste prêt à tout faire sauter.

Les petits cinglés récurrents
Flirtant avec la folie, celui-ci rejoint quelques uns de ses autres personnages, réellement atteints, qui viennent régulièrement casser son image de beau gosse. Qu'il s'agisse du tueur en série crasseux de « Kalifornia » (1993), du drogué de « True romance » (1993), de l'écologiste tourmenté qui passe une bonne partie de « L'Armée des 12 singes » (1995) de Terry Gilliam dans un asile à prédire un avenir peu radieux pour l'humanité,… Chacun de ces personnages permettra à l'acteur de démontrer l'amplitude de son talent. D'autant qu'il se permet parfois, comme dans son rôle de dangereux gitan dans « Snatch » (2000), d'en faire des tonnes au niveau accent, tout en restant diablement crédible.

Le côté sombre de l'âme
Mais pour explorer les tourments de l'âme, l'acteur s'offre également quelques rôles complexes dans des films qui ne seront pas tous des succès. « Seven » (1995), de David Fincher, lui permet de jouer les flics obsessionnels, que l'amour pour sa compagne (Gwyneth Paltrow) et la droiture ne pourront rien face à la colère que provoque chez lui un tueur jonglant avec perversité avec les sept péchés capitaux. Tantôt manipulatrices, tantôt elles-mêmes sous influence, ses compositions balancent entre le bien et le mal. Dans « Sleepers » (1996) de Barry Levinson, il est un juriste qui flirte avec une dangereuse vengeance, tandis qu'en Louis, dans « Entretien avec un vampire » (1994) de Neil Jordan, il devient le trouble complice et amant du sanguinaire Lestat (Tom Cruise). Jusqu'à aller incarner la mort elle-même, dans « Rencontre avec Joe Black », ce qui ne fut pas le plus judicieux de ses choix.

La classe de l'escroc ?
Depuis, à part quelques figures historiques (« 7 ans au Tibet », « Troie », « L'assassinat de Jesse James »), Brad Pitt n'a de cesse d'incarner les escrocs, tous plus doués et élégants les uns que les autres ( « Le mexicain », « Ocean's eleven » et suites, « Mr and Mrs Smith »). Mais il n'a pas oublié que tout le monde n'a pas le cerveau adéquat, en donnant corps à l'un des plus idiots maître chanteur qu'il soit dans l'excellent « Burn after reading » des frères Coen.

Après un rôle émouvant en homme qui subit les affres du temps à l'envers, dans « L'Etrange histoire de Benjamin Button », il incarne un personnage de lieutenant ‘raz du front’, à l'épouvantable accent texan, à la tête d'un groupe de soldats juifs spécialisés dans la traque et le scalp d'allemands, sous la direction de Quentin Tarantino, dans « Inglourious Basterds ».

N'est-ce pas là le propre des grands acteurs de choisir des rôles casse-gueule et faire en sorte qu'on les garde en mémoire, quelle que soit la qualité du film ? Je crois que Brad Pitt en est la preuve.

Filmographie :
1989 : Happy Together
1989 : Cutting Class
1989 : The dark side of the sun
1991 : Thelma et Louise
1991 : Johnny Suede
1991 : Rebelles
1992 : Cool World
1992 : Et au milieu coule une rivière
1993 : Kalifornia
1993 : True Romance
1994 : The Favor
1994 : Entretien avec un vampire
1994 : Légendes d'automne
1995 : Se7en
1995 : L'Armée des 12 singes
1996 : Sleepers
1997 : Ennemis rapprochés
1997 : Sept ans au Tibet
1997 : The Dark Side of the Sun
1998 : Rencontre avec Joe Black
1999 : Fight Club
2000 : Snatch – Tu braques ou tu raques
2001 : Le Mexicain
2001 : Spy game, jeu d'espions
2001 : Ocean's Eleven
2002 : Full Frontal
2002 : Confessions d'un homme dangereux
2003 : Sinbad : La légende des sept mers
2004 : Troie
2004 : Ocean's Twelve
2005 : Mr. & Mrs. Smith
2006 : Babel
2007 : L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford
2007 : Ocean's Thirteen
2008 : Burn After Reading
2009 : L'Étrange Histoire de Benjamin Button
2009 : Inglourious Basterds

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A JOUÉ DANS