Parce qu'on en a jamais assez !

ARTICLES

Venise 2014 - au jour le jour

71e Festival de Venise
Mostra de Venise 2014

du mercredi 27 août au samedi 06 septembre 2014
Lido de Venise - ItalieAlors que la météo est pour l'instant des plus instables, le 71e Festival de Venise devrait s'ouvrir ce mercredi soir sous des cieux plus cléments. C'est "Birdman" qui aura alors les honneurs, en compétition, d'une présentation dans la Sala Grande vers 19h30, alors que les journalistes auront pu le découvrir dès le matin 9h00, dans une Sala Darsena entièrement rénovée.

Notre équipe, composée cette année d'Olivier et Nicolas, est sur place depuis dimanche, installée dans le quartier du Castello, près de Giardini et d'Arsenal où se déroule l'essentiel de la Biennale d'Architecture. Retrouvez ici tous les jours les nouvelles chroniques sur les films présentés dans les différentes sections, quelques présentations vidéos, ainsi que les premières critiques.Les chroniques quotidiennes par Olivier Bachelard :

Palmarès Festival de Venise 2014 :
- Palmarès
- Pronostics pour un palmarès

Compétition :
- Birdman d'Iñárritu, mise en scène sublime, casting prodigieux et jolie réflexion sur le métier d'acteur
- Xavier Beauvois s'amuse d'un fait divers dans La rançon de la gloire
- Joshua Oppenheimer capte le malaise dans The look of silence
- un catalogue de situations alarmantes plutôt convainquant dans l'iranien Tales
- Andrew Garfield aspiré par le business des expulsions dans 99 Homes
- Anime Nere ou la noirceur du destin des familles mafieuses
- trio d’interprètes épatants dan le déchirant 3 Coeurs de Benoît Jacquot
- Pacino irradie l'écran en vieil homme sans ressorts dans Manglehorn de David Gordon Green
- le très attendu The Cut de Fatih Akin est loin de l'épopée attendue sur le génocide arménien
- Loin des hommes ou la difficulté de ne pas prendre part
- terrible spirale dans le percutant film italien Hungry Hearts
- Il Giovane Favoloso fresque pesante sur le poète Leopardi
- A pigeon sat on a branch reflecting on existence, aboutissement poétique et politique de la trilogie de Roy Andersson
- joli portrait d'un petit adulte dans Sivas
- Le dernier coup de marteau, beau portrait d’adolescent cherchant sa place dans le monde qui l'entoure
- lire la critique de Fires on the plain
- Red Amnesia, visages d’une société chinoise dont les fondements évoluent
- Irritant et sans âme, le Pasolini de Ferrara fait flop
- Konchalovsky égratigne le pouvoir russe dans The postman's white nights
- Good Kill, réflexion sans surprise sur les frappes dites chirurgicales

Hors compétition :
- Dearest, drame chinois intelligemment vu sous divers angles
- lire la critique de In the basement
- Al Pacino sublime en acteur à la dérive dans The Humbling
- techniquement impressionnant, The Boxtrolls déçoit côté scénario
- She’s funny that way, délicieuse comédie pro-happy end
- Joe Dante au meilleur de la série B horrifique avec le décapant Burying the ex

Horizons - Orrizonti :
- The President, un Makhmalbaf décevant opposant démocratie et vengeance
- Quentin Dupieux scrute la création avec Réalité
- Goodnight Mommy, huis clos autrichien qui fait flop sur la fin
- lire la critique de Near Death Experience
- Bypass, film gallois des plus confus
- lire la critique de Jackie and Ryan
- Court, vision effrayante d'une justice indienne qui s'auto-alimente

Journées des auteurs - Venice days :
- ouverture torturée et politique pour les Journées de auteurs avec One on One de Kim Ki-Duk
- lire la critique de Before I Disappear
- The Farewell Party, délicate et déchirante comédie israélienne sur l'euthanasie
- lire la critique de They have escaped
- lire la critique de The Goob
- lire Christophe Honoré joue avec la mythologie dans le réjouissant Métamorphoses
- amères retrouvailles dans le troublant Retour à Ithaque de Laurent Cantet
- lire la critique de Les nuits d'été
- Larry Clark tourne en rond avec ses personnages dans The smell of us
- Alex De la Iglesia encense Lionel Messi dans un documentaire inégal

Semaine de la critique:
- lire la critique de Terre Battue
- lire la critique de The council of birds
- No one's child, gagnant ambigu de la Semaine de la critique
Les vidéos de notre équipe :
- Aperçu en vidéo des 20 films en compétition
- Palmarès, pronostics vidéo croisés entre Angles de vue et Abus de ciné
Les premières critiques :
BEFORE I DISAPPEAR
THEY HAVE ESCAPED
THE GOOB
MELBOURNE
IN THE BASEMENT
THE COFFIN IN THE MOUNTAIN
METAMORPHOSES
TERRE BATTUE
NEAR DEATH EXPERIENCE
LES NUITS D'ETE
JACKIE ET RYAN
FIRES ON THE PLAIN
THE COUNCIL OF BIRDS
FLAPPING IN THE MIDDLE OF NOWHERE
CYMBELINE
THEEB
EL 5 DE TALLERES

Informations

Pour plus de renseignements :
Festival de Venise 2014
du mercredi 27 août au samedi 06 septembre 2014
site officiel: http://www.labiennale.org

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur