Parce qu'on en a jamais assez !

BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR

Un film de Rupert Sanders

Second avis - Quête de jeunesse

À la mort de son père, une jeune princesse à la peau blanche, aux cheveux noirs et aux lèvres rouge-sang fut mise au cachot par la Reine Ravenna qui a usurpé le trône. Dans ce monde où règnent les ténèbres et la magie, la Reine souhaite garder son éternelle jeunesse par tous les moyens. Elle engage un chasseur pour retrouver Blanche-Neige qui s’est échappée du château...

Rupert Sanders nous dresse une adaptation très sombre et envoûtante du conte des frères Grimm. On remarquera que pour un premier film, le réalisateur débute très fort avec ce récit, sorte de conte basculant de l’ambiance du « Seigneur des Anneaux » à celle d’« Alice aux pays des merveille » deux univers entre lesquels l’écart est grand. Il signe ainsi un film à grand spectacle, dont on se souviendra cependant bien peu des combats épiques.

À l'aide de multiples effets spéciaux, il entraîne les spectateurs de plus de 12 ans dans un univers envoûtant, monde gothique avec une esthétique travaillée dépoussiérant l'histoire originale, mais où les costumes sont moins flamboyants que le précèdent opus de Blanche neige, sorti en avril. Deux têtes d’affiche, Charlize Theron et Kristen Stewart, se confrontent comme pour mieux plaire à deux générations. La Reine Ravenna est jouée par Charlize Theron en sorcière pathétique qui charmera le spectateur. Quant à la Blanche neige façon Kristen Stewart, elle se transforme en guerrière à la manière de Jeanne d’Arc. Notre Bella de la série « Twilight » s'avère cependant bien pâle à côté du jeu de Charlize Theron.

Au final, Rupert Sanders nous change des contes fantastiques et d’aventure avec cette divertissante version de Blanche Neige.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire