Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

DOSSIERZoom sur un thème

ZOOM SUR UN THÈME : LES SPORTS OLYMPIQUES À l'ÉCRAN (PART. 1/3)

La 31e édition des Jeux olympiques d’été s’ouvre à Rio de Janeiro. Histoire de vivre cet événement encore plus intensément – ou autrement – balayons la liste des sports olympiques pour faire un état des lieux de ce qui a été adapté au cinéma ou à la télévision.

Il y a 28 sports au programme de Rio – parfois déclinés en plusieurs disciplines. Pour certains sports, les cinéphiles ont parfois l’embarras du choix, mais pour d’autres c’est plutôt l’embarras ou le néant ! Voici donc une sélection pour chaque sport, voire une liste exhaustive dans les cas où les possibilités sont limitées. Notons par avance que les films mentionnés ne sont pas toujours facilement accessibles, surtout pour les sports peu filmés, et qu’on ne garantit pas forcément leur qualité artistique et/ou sportive !

Dans cette première partie de notre dossier, découvrez les sports de A comme athlétisme à E comme équitation !

© La Belle Company

ATHLÉTISME
Pour le coup, on ne peut pas être plus dans l’actualité ! En effet, peu de temps avant l’ouverture des Jeux, est sorti "La Couleur de la victoire", biopic sur Jesse Owens et donc sur les JO de Berlin de 1936. Quelques autres films récents ont traité d’athlétisme, comme "Sarah préfère la course", le documentaire "Free to Run", "Fastlife" de Thomas N’Gijol, "La Ligne droite" de Régis Wargnier (dont on préférera le téléfilm documentaire "Cœurs d’athlètes") ou encore "Fast Girls".
En revenant dans le temps, on peut notamment (re)découvrir un grand classique, "Les Chariots de feu" (Oscar du meilleur film en 1982), qui s’inspire de l’histoire de deux concurrents britanniques des Jeux de 1924, "Le Vainqueur", avec Michael Douglas en marathonien, ou encore "Un enfant de Calabre" de Luigi Comencini. Parmi les curiosités, citons "Cours toujours Dennis", premier film de l’acteur David Schwimmer (Ross dans la série "Friends"), "Rebelles", avec un jeune acteur alors méconnu nommé Brad Pitt, ou – pour ceux qui veulent un peu d’exotisme – le film indien "Bhaag Milkha Bhaag". Signalons aussi que Cédric Klapisch a récemment consacré deux documentaires au recordman du monde de la perche : "L’Élévation" puis "Renaud Lavillenie, jusqu’au bout du haut".

AVIRON
Pour l’aviron, on rame un peu ! Les quelques films consacrés à ce sport n’ont pas vraiment eu d’écho en France, comme les films allemands "Summer Storm" et "Vent d’ouest", le film canadien "La Race des champions" (avec Nicolas Cage), le film américain "Backwards" (avec James Van Der Beek) ou le film britannique "True Blue". L’aviron reste généralement un thème très secondaire ou une activité abordée en arrière-plan, comme dans "The Social Network" (avec les jumeaux Winklevoss), "La Rivière sauvage" (Meryl Streep en fait au début du film) ou "Fair Play" (avec Benoît Magimel et Jérémie Rénier).

BADMINTON
Là, on est dans un challenge encore plus compliqué que pour l’aviron car il faudrait sans doute explorer les cinémas de l’Est asiatique, où ce sport est bien plus populaire que chez nous, ce qui est quasiment mission impossible ! Il existe par exemple une comédie hongkongaise avec Josie Ho, distribuée internationalement (mais pas en France) sous le titre "Full Strike". À Bollywood, l’actrice Deepika Padukone, fille d’un champion de badminton, maîtrise elle-même ce sport qui apparaît dans ses films "Om Shanti Om" (avec une scène chorégraphiée qui vaut son pesant de cacahuètes !) et "Piku". Notons aussi des scènes dans "Un mariage de princesse" et "Duo à trois", ainsi qu’une scène coupée de "Jane Eyre" (présente en bonus du DVD). Ce sport a aussi été dessiné et animé dans la série japonaise "Tari Tari", dans une scène du "Robin des Bois" de Disney, et dans deux épisodes de la saison 10 des "Simpsons" ("Homer fait son cinéma" et "L’Amour au curry"). Enfin, il existe un court métrage australien intitulé "Bruce Lee Played Badminton Too".

© Warner Bros France

BASKET-BALL
Pour le basket, pas de problème, Hollywood a souvent mis ce sport sur pellicule, avec même pas mal de stars de la NBA à l’écran. On trouve beaucoup de comédies : "Les blancs ne savent pas sauter" (avec Woody Harrelson et Wesley Snipes), "Semi-pro" (avec Will Ferrell et… encore Woody Harrelson !) "Space Jam" (la rencontre improbable entre Michael Jordan et les Looney Tunes), "Air Bud" (un chien qui joue au basket, oui oui) ou encore "Un joueur à la hauteur" (Kevin Bacon en recruteur de géant africain). On peut aussi piocher dans la comédie dramatico-romantique avec "Love and Basketball", et évidemment dans les biopics comme "Coach Carter" ou "Glory Road". Le basket peut aussi servir de cadre/thème plus dramatique (avec des scènes de sport parfois moins centrales) comme avec "Basketball Diaries" (avec le jeune Leonardo DiCaprio), "He Got Game" de Spike Lee ou "Le Grand Défi" (avec Gene Hackman et Dennis Hopper). Le basket féminin est plus confidentiel : voir par exemple "The Winning Season" avec Emma Roberts ou la comédie allemande "Max Minsky et moi".

© Bac Films

BOXE
S’il y a bien un sport que le cinéma explore régulièrement (pour tout un tas de raisons qu’il serait trop long d’évoquer ici), c’est bien la boxe – et avant tout la boxe anglaise, celle qui est au programme olympique. Notons toutefois que les concurrents des JO sont des amateurs (qui combattent avec des protections) alors que le cinéma s’intéresse avant tout à la boxe professionnelle. Le décès récent de Mohamed Ali nous oblige à citer en premier le biopic que Michael Mann lui avait consacré sous le sobre titre "Ali" avec Will Smith dans le rôle de la légende, et le documentaire "When We Were Kings" (Oscar en 1997). On peut aussi se plonger dans des classiques comme l’excellent "Raging Bull" de Martin Scorsese, la saga des "Rocky" (dont le septième opus est sorti presque 40 ans après le premier !) ou "Le Baiser du tueur" (un des premiers films de Stanley Kubrick). On recommandera aussi le plan-séquence d’ouverture de "Snake Eyes" de Brian De Palma. Citons aussi, en vrac, "The Boxer" (avec Daniel Day-Lewis), "La Rage au ventre" (avec Jake Gyllenhaal), "Virgil" (avec Jalil Lespert), ou les biopics "Hurricane Carter" (avec Denzel Washington), "De l’ombre à la lumière" (avec Russell Crowe) ou "L’Insurgé" (avec James Earl Jones).

N’oublions pas non plus la boxe féminine avec "Million Dollar Baby" de Clint Eastwood, "Girlfight" (avec Michelle Rodriguez), le biopic indien "Mary Kom", ou le film nicaraguéen "La Yuma". Pour le fun, rappelons que la boxe a aussi été abordée dans des comédies comme Chaplin l’avait fait avec "Charlot boxeur", René Clément et Jacques Tati (au scénario) avec "Soigne ton gauche", ou plus récemment Maurice Barthélémy dans "Casablanca Driver".

CANOË-KAYAK
La particularité de ce sport, c’est que ce n’est pas vraiment dans son aspect compétitif qu’on trouvera de la matière dans le septième art. On conseillera trois films, de types très variés : "Comme un avion", dans lequel le personnage principal trouve un nouveau sens à sa vie en découvrant le kayak ; "10 canoës, 150 lances et 3 épouses", sur la culture des Aborigènes d’Australie ; et "Délivrance", le chef-d’œuvre de John Boorman transformant une descente en canoë en descente aux enfers ! Pour l’humour potache, on (re)verra la scène de canoë dans "L’Amour extra large" des frères Farelly, les défis fous en kayak de l’équipe de "Jackass" ou encore une scène de course de canoë en ligne dans un épisode de "South Park" : "Eté handicapé".

© Diaphana Films

CYCLISME
Les fans du Tour de France connaissent sans doute quelques films récents : "La Grande Boucle" avec Clovis Cornillac, "The Program" sur l’affaire Lance Armstrong, ou le film québécois "La Petite Reine" lui aussi centré sur le dopage mais côté féminin (inspiré de l’histoire de Geneviève Jeanson). Les aficionados de Benoît Poelvoorde vous conseilleront forcément "Le Vélo de Ghislain Lambert" et les férus d’animation se reporteront sur "Les Triplettes de Belleville" ou "Nasu, un été andalou". On peut aussi regarder "Le Prix de l’exploit" (avec Kevin Costner et une participation d’Eddy Merckx), "La Bande des quatre" (avec Dennis Quaid) ou "Fausto et la Dame blanche" (biopic sur Fausto Coppi).

En revanche, les amateurs des autres formes de cyclisme sont moins gâtés. Pour le BMX, on peut se reporter sur les années 80, avec "Rad" et "BMX Bandits" (un des films de jeunesse de Nicole Kidman) mais aussi quelques scènes du cultissime "E.T. l’extra-terrestre" (évidemment !), ou plus récemment sur "Tracers" (plus axé sur la pratique du « parkour » que celle du BMX) et "1 Way Up" (documentaire partiellement constitué de séquences animées). Quant au VTT, on en retrouve par exemple dans le thriller "Premium Rush", la comédie "Playboy à saisir" ou les films d’horreur "Détour mortel 6" et "Blood Trails". On aura beaucoup plus de mal à citer quelque chose sur le cyclisme sur piste, à part "The Flying Scotsman", biopic sur Graeme Obree, et un film japonais des années 50 sur le keirin féminin, "Keirin Queen".

ÉQUITATION
La relation humain/cheval est une figure courante au cinéma, mais les films se centrant sur les sports équestres – à ne pas confondre avec les sports hippiques comme les courses de chevaux – sont étonnamment rares. Guillaume Canet a récemment joué dans "Jappeloup", biopic du cheval éponyme et de son cavalier Pierre Durand, qui ont remporté deux médailles aux JO de Séoul en 1988. Un autre film français récent, "Sport de filles", s’inspire aussi d’un cavalier olympien, Patrick Le Rolland. Et dans "Sarah", Tatum O’Neal interprète une cavalière qui intègre l’équipe britannique olympique. Pas grand-chose, donc, pour hennir de plaisir…

Informations

SUITE DE NOTRE DOSSIER :
>>> Retrouvez la deuxième partie de notre dossier, avec le football, le golf ou encore le judo… !

>>> Retrouvez la troisième partie de notre dossier, avec le ping pong, le tir à l'arc ou encore le volley-ball… !

Raphaël Jullien Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT