Banniere-Berlinale-2019

CHASSEUR DE MONSTRES 2

Un film de Raman Hui

Un amusant block-buster chinois pour enfants

Alors que tous les monstres sont enfin en sécurité dans un camp en forêt, de méchants monstres ailés passent à l'attaque, tentant de capturer Wuba. Mais celui-ci tombe accidentellement dans une rivière et se retrouve bientôt en ville...

Le Festival de Berlin 2018 nous aura donc offert, en séance de gala de la Berlinale Special, un block-buster pour enfants, alliant aventure, acrobaties, sorcières, monstres et chasseurs. Connu depuis le premier épisode (inédit en salles en France, sorti directement en vidéo), le Wuba Monster (tout petit, les yeux jaunes, avec de petites tentacules) est l'enjeu du film, poursuivi par certains, recherché par ses « parents » et symbolisant quelque part la cohabitation possible entre monstres et humains.

Mêlant des chorégraphies traditionnelles de combats à des effets spéciaux parfaitement intégrés, le film a le mérite de dépayser, grâce à des décors et des paysages absolument magnifiques. Il dispose de plus d'un humour réjouissant, grâce à certains personnages, comme celui de Tony Leung ("Tigre et dragons"), un peu escrocs sur les bords, de la petite créature verte caméléone toujours vénère, ou des amusants petits soldats de papier planqués dans la poche de l'héroïne. Globalement le film ne manque pas de monstres de toutes sortes, aux formes souvent arrondies et rassurantes, et se hisse au niveau des productions hollywoodiennes, dont il singe au passage les tics au générique de fin, entre chorégraphie des monstres et bêtisier.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire