Banniere_Festival_Lumiere_2020

BLOODSHOT

Un film de Dave Wilson

L’ère numérique

Mort en mission, Ray Garrison est ramené parmi les vivants grâce à une technologie révolutionnaire : les nanites. Guidé par la vengeance, il part à la recherche du meurtrier de sa femme, échappant au contrôle de l’entité ultra-secrète qui l’a remis sur pied. Mais les apparences sont parfois trompeuses…

Bloodshot film image

Disponible à partir du 26 mars 2020 sur Amazon Prime

"Bloodshot" est un actioner assez particulier. Il tient autant du "Congrès" que de "Transcendance". Tout en restant un actioner assez bas du front, pas toujours très bien écrit, ressemblant la plupart du temps à un clip tourné de nuit plutôt qu’à une grosse production, il parvient cependant à être parfois surprenant. Dans le choix de ses acteurs par exemple. Lamore Morris en hacker au fort accent britannique, est un très improbable side-kick de la montagne de muscle connectée et un peu vieillissante qu’est Vin Diesel.

Ce film est aussi surprenant dans son rapport à l’image de synthèse. En effet, Dave Wilson inclut dans la trame de son récit ce qui est en général un « behind the scene », où les effets visuels sont déconstruits : Guy Pearce crée littéralement sous les yeux ébahis de Diesel une marina parfaitement réaliste. Serait-ce là un hommage à tous ces techniciens de l’ombre, qui rendent aujourd’hui les grosses productions encore plus « incroyables » ? Serait-ce un film qui invite à se questionner sur l’avenir d’un certain type de cinéma à l’heure du tout numérique ?

Si Ang Lee, avec "Gemini Man" a montré qu’un autre cinéma d’action était possible grâce aux avancées technologiques, Dave Wilson semble prendre une autre voix et chercher dans le numérique la possibilité de réinvestir les souvenirs et les images du passé. Ainsi, d’aucuns pourraient comparer les deux acteurs, Will Smith, qui accepte son âge en se confrontant à un double de lui-même plus jeune, et Vin Diesel, qui refuse le vieillissement et la mort, et qui devient un surhumain capable de fissurer un pilier de béton.

Bien que destiné à la salle, le film est aujourd’hui visible sur Prime Video. L’occasion de découvrir ce que peuvent être les « actioner » à l’heure de la modernité et de voir si, après toutes ces années, Vin Diesel peut enfin se comparer à "Terminator".

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire