Parce qu'on en a jamais assez !

DOSSIERTest DVD

Test DVD - LOVE

Date de sortie : 2 décembre 2015

Murphy est jeune père depuis plus d'un an et vit en couple avec Omi. Un matin, il reçoit un coup de téléphone de la mère de son ex, Electra, avec qui il a vécu une passion amoureuse. Celle-ci s'inquiète que sa fille ne lui ait pas donné de nouvelles depuis plus de deux semaines. Suite à cet appel, Murphy va se remémorer à quel point l'osmose qu'il a ressentie avec Electra lui manque.

Test DVD

Peut-être est-ce enfin le bon moment pour (re)découvrir le dernier film de Gaspar Noé. Laissons loin derrière nous tout ce qui aura entouré sa sortie, d’une promo hardcore jusqu’à une polémique sur son interdiction aux moins de 18 ans en passant par une réception cannoise étrangement tiède. On peut carrément dire que le Blu-Ray sera le meilleur outil pour redonner à "Love" toute sa beauté, toute sa puissance visuelle, toute sa richesse émotionnelle. On peut même dire que revoir le film en 2D sera même une aubaine pour mieux profiter de la texture du film, si douce et si inattendue, et ce même si le visionnage 3D restera une option incontournable. C’est l’heure du test de l’édition concoctée par Wild Side, qui, pour le coup, nous en met – visuellement – plein la vue !

Menu

Un menu simple composé d’un extrait du film étrangement calme (celui de Murphy qui regarde par sa fenêtre en fumant une cigarette), et où le titre du film brille par son absence. Seules les options sont affichées dans une typographie fidèle à celle des précédents films de Gaspar Noé. C’est sobre ? C’est sobre.

Image

A peu près du même niveau de perfection que celle du Blu-Ray de "Mad Max Fury Road", l’image de "Love" nous laisse bouche bée. Pas une seule erreur sur le piqué 1080 HD, pas un seul souci de granularité, une éblouissante maîtrise des plans d’obscurité et des basses lumières, une profondeur de champ parfaite à tous points de vue… Le vrai bonheur est de pouvoir profiter à chaque instant des teintes chaudes – pour ne pas dire charnelles – de la photographie de Benoît Debie, qui créent ainsi une proximité encore plus forte avec les acteurs lors des scènes sexuelles. Au cinéma, "Love" était esthétiquement sublime. En Blu-Ray, c’est un cran au-dessus – il faudra trouver un autre adjectif.

Son

Même verdict pour le son : une seule piste audio en 5.1 DTS-HD qui met dialogues et bande-son (pour le coup très variée et très cinéphile en matière de musique) sur un pied d’égalité. On rentre dans le film dès la scène d’ouverture sur fond de Satie, encore plus si l’on regarde le film avec un casque. Immersion garantie !

Bonus

Entretien avec Gaspar Noé
En règle générale, un commentaire audio de Gaspar Noé vaut tous les suppléments du monde – les détenteurs des éditions DVD d’"Irréversible" et de "Seul contre tous" en savent quelque chose. Très loquace et particulièrement informatif sur son travail de réalisateur, Noé est de ces cinéastes qui aiment partager leur savoir et leur expérience au travers du format DVD. Hélas, ici, pas de commentaire audio à se mettre sous la dent. Il faudra à la place se contenter d’un entretien d’une demi-heure, durant laquelle le réalisateur revient en détail sur la genèse du film, les difficultés qui ont entouré sa conception, le choix du casting, la justification de la 3D, etc… Certes, Noé n’argumente pas des masses sur le processus de mise en scène et reste ici très synthétique, faisant donc de cet entretien une sorte de longue note d’intention du film. Malgré tout, l’essentiel de ce que l’on souhaitait savoir sur la création du film y est.

Scènes coupées
Rien de bien folichon à trouver ici, si ce n’est une scène de lit ainsi que quelques conversations entre Murphy et Electra. L’essentiel étant déjà dans le film, ce module reste d’un intérêt très limité.

Bonus du DVD
- Entretien avec Gaspar Noé (34min) ;
- Scènes coupées (22min) ;
- Bande-annonce

Bonus du Blu-Ray
- Option visionnage du film en 3D
- Entretien avec Gaspar Noé (34min) ;
- Scènes coupées (22min) ;
- Bande-annonce

Guillaume Gas Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT