SWAT - Unité d'élite

Un film de Clark Johnson

Un film policier sans grande originalité

Jim Street (Colin Farrell) fait partie de l'unité d'élite de la police de Los Angeles (SWAT, Special Wepaons and tactics), chargée d'infiltrer les lieux de prise d'otage et d'autres affaires dangereuses. Lors d'une d'entre elles, alors que son coéquipier passe outre les ordres des ses supérieurs, il lui emboîte le pas, et, malgré la réussite de la mission, obtient une mise à pied. Trois ans plus tard, le lieutenant Dan Harrelson (Samuel L. Jackson) tente de monter une unité spéciale, et souhaite lui faire reprendre du service...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que SWAT n'est pas un film " drôle ". A moins que je reste peu réceptif à l'humour " militaro "-facho. Car dans ce succès américain qui confirme Colin Farrell comme la star montante du moment, les hommes ont du cran, les femmes agissent en mec (Michelle Rodriguez décidément cataloguée rôles physiques, après Girlfight et Fast and Furious rempile ici), et les non-flics n'existent pas.

Alors on regarde ce spectacle bien rodé, à l'action efficace, d'un œil curieux, mais ressentir de grand frisson, ni de sensation de surprise. Les trahisons sont attendues, les retournements de situation prévisibles, les personnages totalement superficiels, malgré leurs traumas respectifs. Déception donc pour cette adaptation d'un feuilleton télé peu connu en France.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire