Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

IL ETAIT UNE FOIS DANS LE QUEENS

Un film de Dito Montiel

La volonté de s'en sortir

Elevé au coeur du quartier d'Astoria dans le Queens, Dito n'avait pour horizon que la prison ou la mort qui frappaient ses amis. Un jour, il a pris la tangente...

"A guide to recognizing your saints" est un autoportrait signé Dito Montiel, réalisateur et auteur du livre du même nom. Il met en image le récit, en flash-back accompagnés d'une voix-off, du quotidien d'un jeune garçon qui veut se sortir d'un milieu (et d'un quartier). Car rester dans les parages le cloisonnerait à jamais dans ses choix de vie. Bien sûr, l'auteur - réalisateur met le doigt là où ça fait mal. Entre défaillance de l'éducation, parents pourtant bienveillants et amis aussi dépassé que lui, rien ne permet pourtant au jeune Dito d'espérer un avenir. Et sa vie n'est qu'histoires de gangs, affrontements violents pour un rien et susceptibilité mal placée.

Malheureusement, le formalisme maniéré de la mise en scène est assez irritant. De mouvements de caméra incessants à peine maîtrisés en coupures brusques par des plans noirs, l'ensemble agace par sa volonté de provoquer d'inutiles chocs visuels, malgré une bande originale bien choisie. Le film reste cependant captivant sur le fond et dispose d'un casting impeccable, récompensé par un prix collectif à Sundance. Robert Downey Jr, qui joue Dito adulte, trouve d'ailleurs ici l'un de ses rôles les plus touchants. Et on retrouve surtout avec plaisir l'acteur de "Sweet Sixteen", Martin Compston au charisme toujours aussi puissant, dans la peau d'un ami ayant lui aussi la volonté de s'en sortir.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire