Parce qu'on en a jamais assez !

COUCOU NOUS VOILÀ !

Un film de Jessica Laurén

Réjouissants contes pour les plus petits

Les aventures de 5 animaux : un chat, un oiseau, un cochon, une oursone, et un lapin...

Composé de 8 petites histoires racontées en voix-off par un Hippolyte Girardot en grande forme, "Coucou nous voilà !" est un recueil à la fois inventif, délicieusement malin dans sa présentation de la morale, et drôle dans le décalage qu'il crée entre représentation naïve visant les petits, et commentaires grossissant le trait pour chopper les adultes. Après "Qui voilà ?", Jessica Laurén récidive donc avec un ensemble de courts, dont les titres sont des questions plus ou moins importantes : Qui saigne ? Qui s'est perdu ? Qui est en colère ? La mamie de qui ? Qui est le plus joli ? Qui décide ? Qui est mort ? À qui est le pantalon ?

La voix-off revêt plusieurs usages, posant des questions au public, ou parfois aux personnages, voire se mettant à faire les voix des animaux à l'écran. Mais globalement ceux-ci se contentent de grommeler, autre élément qui fera sourire les parents. Représentés par un contour noir aux courbes hésitantes, les personnages ont parfois des poils (des torsades noires qui bougent...) et sont de couleurs contrastées pour être facilement identifiables par les petits. Et entre chaque histoire, à la morale conclusive qui laisse parfois pantois (« il est bon parfois d'avoir quelqu'un pour souffler » - sur une blessure qui saigne...), un intermède siffloté vient présenter les protagonistes du chapitre suivant.

Réjouissants, ces contes ont le mérite d'aborder avec poésie des sujets difficiles comme la mort ("Qui est mort ?", dans lequel le grand-père est supposé devenir un papillon), tout en délivrant de doux messages sur l'obéissance (les caprices de "Qui décide ?"), la jalousie (nounourse jalouse de sa cousine « bête et moche » et voulant s'accaparer toute l'attention de sa grand-mère dans "La mamie de qui ?"), les jugements ou moqueries faciles (et leurs conséquences dans "Qui est moche ?"), ou encore la nécessité de partager (en l'occurrence ses jouets dans "Qui est en colère ?"). Un petit régal pour les tous petits.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire