Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

NEWS

Festival

Festival Cinélatino 2021 : en présentiel à Toulouse du 9 au 13 juin

9 juin 2021
Festival Cinélatino de Toulouse 2021 affiche horizontale
© Cinélatino 2021

Le Festival Cinélatino, dont la très riche édition avait eu lieu en ligne au mois de mars dernier, propose pendant 5 jours sa seconde partie en présentiel dans les salles de Toulouse (Cinémathèque, Cratère, Institut Cervantes, Gaumont Wilson...).

C'est Alfredo Castro, a qui un hommage était rendu cette année, qui fera l'ouverture avec son bouleversant rôle d'un travesti amoureux d'un militant cubain dans le très beau "Tengo Miedo Torero" qui fera l'ouverture le 9 juin à la Cinémathèque (rencontre à 19h, film à 20h30). Le film a reçu la mention spéciale du jury Coup de coeur, le Prix du public et le Prix Ciné +. D'autres films dans lesquels il joue seront également projetés : "Tony Manero", "Rojo", ainsi que le décevant "Karnawal".

Cette session d'été sera aussi l'occasion de découvrir les principaux films récompensés de 2021, avec notamment "El alma quiere volar", troublants portraits de femmes primé par la critique, "El Cielo esta rojo", documentaire captivant sur la chaîne de responsabilités dans l'incendie meurtrier d'une prison (prix Signis), "La Ciudad de las fieras" (prix CCAS, prix Rail d'Oc), "La chica nueva", film de lutte sociale interrogeant la notion de solidarité, ayant obtenu le Grand Prix coup de coeur, ou encore "Nouvel Ordre", film choc de Michel Franco sur une révolte citoyenne passé par Venise (Prix du jury Coup de coeur), "Apenas el sol" documentaire doublement primé, et enfin le très beau film résistant "Casa de Antiguidades".

Parmi les séances événements, à noter la présentation de "L'oubli que nous serons", portrait d'un médecin assassiné du fait de son soutien à une meilleure médecine et hygiène des villes en Colombie, porté par un Javier Camara captivant (samedi 12 juin à 19h30), "La voix du fleuve" et "Vers la bataille" en clôture.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source : Cinélatino