Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

UN CRIME DANS LA TETE

Hautement politique

Durant la guerre du golfe, le sergent Shaw (Liev Shreiber) a sauvé la vie de l'ensemble de sa patrouille. Depuis, celui-ci est devenu un sérieux candidat à l'investiture pour le poste de Vice Président. Oui, mais voilà, son chef de l'époque, le major Marco (Denzel Washington), est persuadé du caractère héroïque de Shaw, mais ne se rappelle pas réellement le déroulement des opérations. Il fait d'ailleurs le même étrange rêve chaque nuit, où il est question de lavage de cerveau et de meurtres...

L'intelligent distributeur de ce film, sorti durant l'été aux Etats-Unis, a visiblement choisi pour la France, de tenter une sortie en concordance avec l'élection américaine. En effet, lors des premières séances de ce mercredi 03 novembre, nous connaîtrons à peine le nom du nouveau président des USA. Il faut dire que les parallèles ne manquent pas, avec l'élection actuelle, où entrisme et influences des grandes multinationales se fait sentir, dans un camp tout au moins.

Car le scénario de The manchurian candidate, issu d'un roman de Richard Condon, et déjà adapté au cinéma en 1962 par John Frankenheimer, a intelligemment transposé les expériences militaires opérées sur les soldats, à l'époque de la guerre en Irak, accentuant encore le message politique, souhaitant visiblement ouvrir les yeux des américains, friands de grosses machines. Les interprètes sont le principal atout de cette angoissante manipulation. Menés par une Meryl Streep machiavélique à souhait, ils contrebalancent une mise en scène un peu trop linéaire et sage.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire