Parce qu'on en a jamais assez !

TOI ET MOI

Un second degré séduisant

Une trentenaire qui gagne sa vie en imaginant des romans photos pour un magazine féminin, s'inspire de sa vie et de ses proches pour composer nombre de situations. Alors que son histoire d'amour s'enlise, sa sœur, elle, fait la connaissance d'un charmant violoniste…

Prendre le parti de traiter du roman photo sans tomber dans la niaiserie la plus totale était déjà une gageure. Mais parler des trentenaires sans tomber dans le cliché total relevait également du défi, tant ce genre de films est devenu monnaie courante. Non seulement Julie Lopes Curval réussit à rendre les délires de son auteur d'histoires à l'eau de rose assez caustiques, et presque à la limite de l'incorrect, mais elle donne dans un réalisme inattendu, et offre l'un de ses plus beaux rôles à l'une des actrices qui monte : Marion Cotillard.

La jeune femme interprète ici une musicienne mal dans sa peau. Timide sœur d'une Julie Depardieu aussi maladroite qu'à l'habitude, mais dans la bouche de laquelle une vanne un peu crue s'avère un régal, elle se révèle bouleversante de timidité et de retenue. Face à Jonathan Zaccaï, violoniste séducteur, elle prend un envol et se brûle les ailes par ses hésitations. Du coup, les facéties de sa sœurette, entre son malappris d'amant, Tomer Sisley (droit dans son machisme), et son bel hidalgo perché sur son échafaudage, nous paraît bien fade. C'est là l point faible de ce film amusant, usant avec désinvolture d'un second degré assez bien venu.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire