Parce qu'on en a jamais assez !

LES PASSAGERS

Traumatisme trompeur

Une jeune psychologue se voit chargée des cas des survivants d'un crash. Alors qu'elle ne sent pas particulièrement à la hauteur, parmi eux, un homme la perturber particulièrement de par son attitude à la limite de l'euphorie...

Alors qu'on attendait rien de particulier de ce film de crash, « Les passagers » se révèle tout de même une oeuvre intrigante, grâce à un casting qui tient la route. Anne Hatahaway , découverte en assistante malléable dans « Le diable s'habille en Prada » et en femme texane insensible dans « Le secret de Brokeback Mountain », qu'on verra bientôt dans « Rachel se marie », interprète ici une psy qui débute et aligne presque logiquement les mauvais choix. Face à elle, Patrick Wilson (« Hard Candy », « Little children ») est formidable de béatitude et de bonheur de façade. L'idylle qui naît entre eux est des plus évidentes.

Mais « Les passagers » ne lorgne ni du côté du fait divers façon « Les survivants » ou « Vol 913 », ni du côté de l'étude du traumatisme comme avait pu la mener avec brio Peter Weir avec « Etat second ». Le film est un thriller plutôt efficace, mais qui tire des ficelles largement usées ces dernières années, faisant que le spectateur assidu n'aura aucun mal à voir venir le twist final, convenu. Dommage, car l'ambiance parano qui impliquait la compagnie aérienne et commençait à imbiber la pellicule, était plutôt prometteuse.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire