Parce qu'on en a jamais assez !

INVESTIGATIONS

Détournement de pouvoir

Une équipe de télévision assiste à un accident où un conducteur renverse un enfant. Alors que la foule s'apprête à lyncher le malheureux chauffeur, ils recueillent celui-ci, jusqu'à l'arrivée de la police…

Cronicas n'est pas un grand film, c'est une œuvre dérangeante qui a le mérite d'épingler les déviances des médias. Mettant en lumière, à la fois les luttes fratricides entre animateurs et les pratiques douteuses de la course effrénée au scoop, le scénario installe progressivement un malaise persistant. Usant du doute comme de la compassion, il sème le trouble dans l'esprit du spectateur, qui, comme le reporter, veut croire au sensationnel, mais pas à l'horreur.

Et la composition de John Leguizamo (Toulouse Lautrec dans Moulin Rouge), en journaliste aux dents longues, incapable d'écouter la voix de la raison (sa collègue), ou de douter lui même, est à la hauteur du machiavélisme du personnage du chauffard, séduisant et roublard à la fois. Sombre et vibrant, Cronicas suit leur affrontement distant, chacun ayant un pouvoir, celui de dénoncer une injustice ou un monstre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire