Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

L'IDIOT !

Un film de Yuri Bykov

POUR : +3 - L'odyssée nocturne et sombre d'un plombier russe pour sauver 800 personnes, seul contre un système pourri

Dimitri est plombier pour les services de maintenance des HLM de sa ville. Vivant avec sa femme et son fils chez ses parents, en attendant des jours meilleurs, il passe son temps libre à étudier, dans l'espoir de devenir ingénieur. Appelé pour l'explosion d'un tuyau d'eau, il s'aperçoit qu'un des immeubles menace de s'effondrer très prochainement. Il décide alors de prévenir les autorités...

C'est une bien longue nuit qui attend Dima Nikitin. Simple plombier, sa femme et lui habitent encore avec ses parents, partageant un modeste appartement dans une petite ville bien sordide de Russie. Il est appelé un soir dans un vieux bâtiment, principalement occupé par des marginaux, des ivrognes et quelques vieillards sans revenus. La tuyauterie d'une des chambres vient d'éclater. Nikitin se rend rapidement compte que les choses sont bien plus graves que prévues, le bâtiment étant en train de s'affaisser, il est probable qu'il ne tiendra pas la nuit.

Nikitin (Artem Brystov, qui a remporté le prix du meilleur acteur au festival de Locarno en 2014 pour sa fabuleuse interprétation), cet homme simple, qui fait bien son travail, est en fait un homme d'une intégrité aussi exceptionnelle que rare et se lance dans une sorte d'odyssée nocturne, afin de réveiller les autorités (est-il besoin de préciser, corrompues) – réveiller au sens propre et figuré – et forcer l'évacuation du bâtiment et de ses 800 occupants.

Nikitin se retrouve littéralement seul contre ce système de bureaucrates pourris, le seul pour qui la vie de ces 800 laissés-pour-compte importe et vaut la peine de s'attirer l'ire d'une bande de politiciens aussi inutiles que riches. Le film surprend par sa noirceur visuelle et morale, mais aussi par son humour aussi noir que dramatique. Non sans quelques longueurs, notamment la scène du banquet, il dépeint avec réalité et précision le système bureaucratique corrompu en Russie, comment chaque politicien défend sa position et son avenir. Il nous montre les différents niveaux de corruption, dépassant largement le bureau de la mairie, et la complexité de chaque décision, chacune entraînant un possible dilemme, une prise de risque...

On pourrait reprocher à "L'Idiot !" sa noirceur : le film fait peur tant il fonctionne bien, aucune lumière, aucun espoir ne semblent s'offrir ni aux habitants de cet immeuble maudit ni à Dima et sa famille. Les acteurs sont si authentiques que l’on pourrait presque croire à un documentaire.

Stéphanie PalisseEnvoyer un message au rédacteur

COMMENTAIRES

Charles LAURENT

mercredi 10 juillet - 6h12

Film cauchemardesque et splendide. Certains critiques lui ont trouvé des longueurs, c'est faux. Et le portrait terrifiant qu'il dresse de la société russe d'aujourd'hui, corrompue jusque à l'os, violente, inefficace et alcoolisée, ne semble pas du tout exagéré, il correspond à ce que nous décrivent de nombreux journalistes crédibles.

Laisser un commentaire