Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

THE GRUDGE

Un film de Takashi Shimizu

Horreur japonaise 5 ème !

Un esprit maléfique va envoyer à la mort plusieurs personnes qui semblent se transmettre, tel un virus, une vague de furie et de violence. Une jeune nurse travaillant au japon se trouvera malgré elle sur son chemin…

Ce film, produit par Sam Raimi est en fait le remake, mélange de deux films sortis directement en vidéo au Japon il y a quelques années. Il surfe sur la vague de ces thrillers surnaturels horrifiques que les nippons semblent tout particulièrement adorer. Et une fois n’est pas coutume, c’est le réalisateur d’origine, le japonais Takashi Shimizu qui est aux commandes de ce film.

Alors que dire de ce film. Qu’il laisse une impression de déjà vu pour les puristes, ceux qui ont vu la version japonaise l’année dernière. Mais aussi que cette impression relève du fait que le genre étant à la mode aux USA, nous sommes abreuvés d’œuvres semblables depuis près d’un an et que ce n’est pas près de s’arrêter en 2005 (Dark Water, The ring 2, The eye arrivent).

La stylisation outrancière, le montage cut et l’insistance sur les gros plans, caractérise le film et donc en rebutera plus d’un, surtout sur la durée. De plus le « sujet », cet esprit maléfique, est présenté de manière ici trop elliptique, car certes c’est un film d’horreur, mais avec une grande part de mystère !!! De ce fait, la curiosité du spectateur pour l’immersion qu’on lui propose dans cet étrange monde, se retrouve ainsi émoussée au cours du long métrage.

Cependant, on peut mettre au crédit du réalisateur, le maintien de figures et d’icônes inhérentes au cinéma japonais en général, et au film d’origine en particulier. Cela reste bien maigre comme véritable intérêt, pour un film qui, sans être un échec, ne sera pas conservé dans les annales de l’horreur, au même titre qu’un The Ring. Une déception en demi teinte.

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire