Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

FENETRE SECRETE

Un film de David Koepp

Un récit efficace sur les torpeurs d'un écrivain

Mort Rainey (Johnny Depp) est un écrivain, dont la panne d'inspiration semble venir d'une séparation difficile avec sa femme (Maria Bello), dont il n'a pas encore divorcé. Réfugié dans un chalet de montagne, il voit débarquer un inconnu dénommé John Shooter (John Turturro), qui l'accuse d'avoir plagié une histoire intitulée « fenêtre secrète », et commence à le menacer…

Ce film signé David Koepp, scénariste de Panic Room, est adapté d'une nouvelle de Stephen King. Et je crois ne pas me tromper en affirmant que les meilleurs films tirés de l'œuvre du king, sont ceux qui traitent de l'écriture et de la relation de l'écrivain à son art et à ses admirateurs. J'en veux pour preuve The Shining ou encore Misery. Et le début de Fenêtre Secrète fait fortement penser au second. Contrairement à Misery, l'intrus n'est pas spécialement un admirateur, mais lui aussi demande à ce que l'auteur change une partie de son récit, en l'occurrence ici, la fin. Et l'auteur va ici tenter de se disculper, puis de combattre cet individu qui deviendra forcément dangereux.

Et David Koepp joue sur plusieurs tableaux à la fois, laissant le spectateur comme le héros dans l'ignorance de ce qu'est réellement le mystérieux maître chanteur. Et la terreur nous gagne peu à peu. D'autant que les décors, ce chalet de bois, cette voiture, nous paraissent bien peu solide face aux motivations du méchant, et aux atrocités qu'il commence à commettre. Un brin de manipulation, beaucoup de méchanceté, et le visage impassible de John Turturro finissent par avoir raison de nos nerfs. On regrettera juste une fin un peu trop rapide, et surtout facile, qui ôte en partie la crédibilité du récit. Stressant donc.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire