Parce qu'on en a jamais assez !

LA FAMILLE DELAJUNGLE

Aventures trépidantes et humour citadin

La cadette de la famille DelaJungle a le don secret de parler aux animaux. Alors que ses parents sont en repérage pour l'un de leurs documentaires, elle décide d'aller jouer dans la savane avec de petits guépards de ses amis. L'un d'eux est alors enlevé par de vilains braconniers…

Si ce dessin animé (adapté d'une série télé) fonctionne si bien, c'est qu'il allie avec intelligence des personnages susceptibles de renvoyer chacun, petits comme grands, à son imaginaire ou à sa réalité.

Le père, aventurier à l'accent british prononcé, n'est pas sans faire penser à un certain Philéas Fogg ou à d'autres gentlemen flegmatiques. La fille aînée, délicieusement réfractaire à la nature, ravira les citadins adeptes de Daria ou de splus anciens " arpents verts " (Green acers). Plus préoccupée par ses cheveux que par ce qui se passe autour, elle est le symbole du caractère décalé de ce dessin animé.

On regrettera juste que l'enfant sauvage (qui joue à " remonte culotte " avec les babouins du coin) ne soit pas ici plus exploité. Heureusement, rebondissements, et scénario touffu et pédagogue sont au rendez-vous : de quoi se réjouir sur l'existence d'une alternative intelligente à Disney, qui n'en a pas cependant l'excellence en terme de graphisme.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire