Bannière Festival de San Sebastian 2021

BLUE GATE CROSSING

Un film de Yee Chih-yen

Sensualité estivale et adolescente

C'est l'été. Une adolescente accepte de jouer les entremetteuses pour une amie. Mais le garçon concerné semble plus intéressé par elle que par sa copine, dont il doute même de l'existence…

Les premiers émois selon Yee Chih-Yen. Présenté à Cannes l'an dernier, ce petit film taïwanais aborde de front des thèmes encore tabous en Asie et dédramatise le propos sur l'homosexualité féminine au travers d'une complicité palpable entre les divers personnages. On éprouve un plaisir rafraîchissant à suivre les jeux amoureux des deux ados, dont le charme discret et les mimiques enjouées ou boudeuses font mouche.

Servit par une lumière magnifique, le film donne une vision toujours chaleureuse de la ville, même dans ses lieux les plus glauques. Choisissant de filmer ses personnages à distance, le réalisateur donne à voir l'indolence et le naturel de leurs mouvements, augmentant à chaque scène la charge érotique d'une atmosphère pourtant sereine. Une réussite dont la conclusion en forme de doute reste néanmoins formidablement optimiste.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire