Banniere_Festival_Lumiere_2020

BELOVED

Un film de Yaron Shani

Retrouver un équilibre

Avigail est infirmière dans la partie maison de retraite d’un hôpital de Tel Aviv. Apprenant que le fœtus qu’elle portait en elle, a cessé de bouger, elle s’effondre, en larmes, dans les bras de son compagnon, Rashi, policier, qui tente de la réconforter. Mais à la maison, elle doit faire face aux reproches de celui-ci, comme aux accès de colère de sa fille, adolescente que Rashi tente de contrôler. Peu à peu le lien avec celui-ci s’étiole, et elle se rapproche du groupe d’amis d’une sage femme, adepte de méthodes alternatives…

Beloved film image

Second film du diptyque entamé par Yaron Shani (réalisateur de "Ajami") avec "Chained", sorti le 8 juillet, "Beloved" se place du côté de la femme, pour suivre, au départ tout au moins, la même histoire. En effet, le film démarre à l’hôpital, au moment de l’échographie apprenant à Avigail le décès du fœtus qu’elle portait en elle. Mais s’il adopte en effet un temps le même aspect documentaire, pour décrire la difficulté du travail d’infirmière du personnage principal (les passages à l’hôpital, avec des patients aux visages floutés…), ou le même type de moments de tension venant ponctuer le récit (engueulades, reproches…), ce second volet fait entrer dans le jeu deux autres personnages féminins d’importance : une sage femme adepte de méthodes alternatives et sa sœur, une stripteaseuse, qui d’emblée se confrontent autour placement de leur père en maison médicalisée.

Et c’est autour de ces trois femmes que le titre va prendre tout son sens, ou ses sens. Car cette notion d’être aimé (« Beloved »), si elle prend racine dans l’histoire initiale, Avigail tentant de prendre soin d’elle-même, en s’éloignant du couple (et donc de l’homme) auquel elle était enchaînée (« Chained »), interrogera à la fois les relations des autres femmes, chacune dans leur vie, mais aussi entre elles et dans leur rapport au père. Avec trois actrices d’une justesse incroyable, des enjeux intimes et moraux à foison, "Beloved" s’avère un passionnant et troublant récit d’anticipation, autour de trois femmes « seules » israéliennes.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire