Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

APRES LA VIE

Un film de Lucas Belvaux

Les secrets de l'humanité

Pascal Manise (Gilbert Melki), en plus de traquer un dangereux terroriste, s'efforce de trouver un moyen pour procurer de la morphine à sa compagne, droguée. Mais son statut de flic lui fournit à la fois des avantages et des inconvénients…

Dans les deux premiers volets, 'Cavale' et 'Un couple épatant', Gilbert Melki apparaissait d'abord comme un chevalier servant inexistant et volage, puis comme un flic raté et violent. Les différentes révélations sont ici tellement éloquentes, qu'elles lient les destinées d'autres personnages que celui du policier et de son amie.

Si Dominique Blanc est remarquable, entre souffrance et espoir, c'est surtout Gilbert Melki ('La vérité si je mens !'), qui attire ici l'attention. De son intransigeance et de sa droiture de départ, il donne la mesure du coût de ses petits arrangements avec la loi ou avec lui-même, révélant une sensibilité vivace sous des airs de ténébreux macho. Une véritable révélation pour un drame jamais larmoyant, où l'humanité point à chaque instant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire