Parce qu'on en a jamais assez !

AFTER – CHAPITRE 3

Un film de Castille Landon

Le meilleur chapitre de la saga "After" signé Castille Landon

Alors que le père de Tessa revient dans sa vie et s’immisce dans l’intimité du couple qu’elle forme avec Hardin, un important choix concernant son avenir s’impose à elle. De son côté, Hardin fait face à des révélations inattendues concernant sa famille. Leur amour fera-t-il face au changement, au futur et à la jalousie d’Hardin ?

After Chapitre 3 film movie

Sortie le 22 octobre 2021 sur Amazon Prime Video

La première scène du film annonce la couleur que Castille Landon a voulu donner au troisième volet de la saga, et c’est sans surprise réussi. Le film est beaucoup plus mature que les deux premiers, ce qui est dû à l’histoire originale d’Anna Todd, mais surtout grâce à la réalisatrice américaine qui n’a rien laissé au hasard – bien loin devant des deux réalisateurs précédents. La plupart des codes des films d’ados sont abandonnés pour un montage dynamique, un enchainement de plans plus ingénieux et mature, un réel travail de la lumière et des couleurs qui sublime les émotions et les bouleversements qui sont au centre de l’histoire puisque qu’"After We Fell" met en avant la question de la paternité de plusieurs façons. Castille Landon arrive même à nous surprendre avec une scène de tension extrêmement bien maitrisée. On notera que la société Wattpad (plateforme sur laquelle Anna Todd a publié "After" avant sa publication physique) participe à la production de ce troisième volet, contrairement aux deux précédents.

L’humour instauré par Roger Kumble dans le chapitre 2 est presque inexistant mais c’est au profit de la crédibilité du ton de l’histoire qui est beaucoup plus sérieux puisqu’Hardin et Tessa sont confrontés à de vrais problèmes de jeunes adultes qui bouleversent leur vie de couple. Cependant, certains points sont trop survolés, comme les problèmes de santé de Tessa qui sont simplement abordés dans une scène vite oubliée. D’un autre côté, de nouvelles opportunités s’offrent à eux et, même si le piston s’allie à leur intelligence, la vie semble quand même bien facile pour ces deux jeunes à qui tout sourit – après tout, c’est une œuvre pour adolescents dont les rêves ne doivent pas être brisés.

Les musiques de Goerge Kallis sont magnifiques même si elles tardent à nous bercer dans l’émotion. On note le petit clin d’œil à la saga romanesque avec "Never Say Never" du groupe The Fray à la fin du film (qui nous offre par ailleurs LA scène kitch d’ado du film). Par ailleurs, les scènes de sexe sont plus nombreuses que précédemment, et elles s’avèrent plus crédibles.
La plus grosse incompréhension et le gros point négatif du film restera le changement d’acteurs. Il faut donc un temps au spectateur pour comprendre que tel et tel personnage a changé de visage, car oui, plus de trois personnages secondaires ont été remplacés.

Quoi qu’il en soit, le film est de loin le meilleur des 3 chapitres adaptés à l’écran.
Castille Landon (également aux commandes du future chapitre 4) a su rendre touchante l’histoire d’Hardin malgré son caractère que le spectateur subit depuis déjà trois films, tout comme elle réussit à ne pas faire oublier l’histoire de Tessa avec laquelle on ouvre le film.

Elsa CarapetEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire