Banniere_Festival_Lumiere_2020

À LA RECHERCHE DE L'EXCELLENCE

Un film de Gabe Polsky

Une vision enthousiasmante du sport, avec une grande foi en l’humain

Dans l’histoire du sport, certaines performances sortent du lot. Mais pourquoi et comment ces champions atteignent-ils une telle excellence ? Pour réfléchir à cette vaste question, ce documentaire interroge le footballeur Pelé, le hockeyeur Wayne Gretzky et le champion de football américain Jerry Rice, ainsi que deux spécialistes, Ken Robinson et David Epstein…

La créativité graphique du générique est immédiatement attractive mais cela contraste avec les premières impressions qui suivent, et l'on craint de se retrouver face à un documentaire assez plat qui enchaîne les interviews face caméra. Heureusement, l’utilisation d’images d’archives vient dynamiser l’ensemble et le film ne se contente pas de cela, se montrant plus imaginatif avec les parallèles qu’il élabore entre le sport et la culture, sans rester au niveau du simple besoin illustratif. Sont ainsi convoqués des personnalités ou œuvres d’une grande variété : Bruce Lee, David Bowie, "The Wall" de Pink Floyd, "Matrix", Hulk, "Les Simpson", Picasso, Michael Jackson, les Beatles.... Wayne Gretzky justifie la comparaison entre art et sport en se définissant sans hésitation comme un artiste qui « divertit les gens ». Des propos des différents champions interrogés, ressort une vraie passion pour leur sport et particulièrement pour la beauté de leur sport, pour le style... En dehors de leur satisfaction personnelle et de leur détermination à se surpasser, il se dégage une vraie volonté de donner du plaisir aux spectateurs.

Le métrage parvient aussi, même si c’est trop ponctuel, à retrouver l’inventivité visuelle du générique, comme lorsque Wayne Gretzky explique que, enfant, il dessinait un terrain de hockey, regardait un match et traçait le trajet du palet sur sa feuille pour comprendre les zones les plus parcourues par l’objet. Les choix graphiques ne sont toutefois pas toujours heureux et peuvent même virer au psychédélique kitsch. Cette instabilité esthétique est sans aucun doute l’un des défauts de ce documentaire, mais il n’empêche fort heureusement pas celui-ci d’être digne d’intérêt. Si, en termes de documentaires sur le sport, "À la recherche de l’excellence" n’atteint pas l'innovation cinématographique de "L’Empire de la perfection", il propose des réflexions de grande qualité sur le sport de haut niveau qui changent des sempiternels clichés sur l’inné ou l’exceptionnel, et qui ne virent pas non plus à une analyse laborieusement scientifique.

Dès le début, "À la recherche de l’excellence" séduit par son rejet de la mesurabilité de l’excellence via la génétique ou les statistiques. Il y a dans ce film une foi inconditionnelle en l’être humain et en la capacité de chacun(e) de se transcender. Car il est rapidement affirmé qu’être hors normes, au sens strict, c’est seulement être différent, être créatif, et ne pas suivre un chemin balisé. Des exemples comme Garincha ou Rocky Marciano permettent même de montrer que des faiblesses apparentes obligent à rechercher des techniques différentes, et en quelque sorte à réinventer le sport concerné. « La créativité, c’est l’essence de l’humanité », affirme ainsi Ken Robinson.

Parmi les différences que cultivent les meilleurs, figure leur degré d’anticipation et leur rapidité de lecture des évènements qui se déroulent autour d’eux : la position des autres joueurs, les espaces libres, la trajectoire de la balle... Des athlètes comme Dick Fosbury, Roger Federer ou Tony Hawk sont décrits comme des visionnaires et des perfectionnistes, et c’est leur opiniâtreté qui fait d’eux des champions hors du commun, bien plus que des supposées prédispositions. Pour sa part, Gretzky estime que sa réussite tient en « une combinaison de chance et de volonté ».

Au fond, le documentaire fait la promotion d’une vision humaniste et démocratique du sport, rendant par exemple hommage à ceux qui ne sont partis de rien, qui ont commencé à apprendre dans la rue, hors des structures, développant ainsi une grande capacité d’adaptation et de gestion des obstacles et des difficultés. Inversement, le film de Gabe Polsky (auteur de "Red Army") se montre très critique envers la façon dont le sport de haut niveau est envisagé de nos jours, par exemple au sein des académies ou via les évaluations de performances comme les « Combines » (des évènements sportifs américains où des sportifs sont soumis à une batterie de tests sous les yeux d’entraîneurs et recruteurs à la recherche des meilleurs éléments de leur sport), ou plus largement la pression des adultes (parents comme entraîneurs).

On peut éventuellement regretter de légères tendances mystiques, comme l’utilisation régulière de citations du philosophe panthéiste Alan Watts, mais il faut bien avouer que ces dernières peuvent s’avérer très inspirantes. Un exemple : « Si vous agissez en vue d’un résultat futur, vous n’agissez pas ». À méditer.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À la Recherche de l’Excellence // Bande Annonce Officielle // VF from Jupiter-Films.com on Vimeo.

Laisser un commentaire