Festival de Venise 2019 banniere

ARTICLES

Cannes 2017

cannes 2017 - Sélection Quinzaine des realisateurs

Quinzaine des réalisateurs 2017
du jeudi 18 mai au samedi 27 mai 2017
Cannes – France

Un rapide tour de piste avec la vingtaine de films présentés à la Quinzaine des réalisateurs 2017, parmi lesquels on retrouvera les derniers documentaires d'Abel Ferrara et Amos Gitai, les nouvelles comédies de Carine Tardieu et Claire Denis, et les nouveaux films, très attendus de Sharunas Bartas, Philippe Garrel et Sean Baker. Gamin perturbateurs, adolescents qui se prennent en charge, ouvrier chanteurs, côtoieront un pro du rodéo accidenté, une gamine accusée de sorcellerie ou encore une Jeanne D'Arc miniature. Le détail du programme.

A CIAMBRA
de Jonas Carpignano
avec Damiano Amato, Iolanda Amato, Koudous Seihon, Pio Amato...

L'histoire d'un adolescent de 14 ans, rom vivant en Calabre, qui doit veiller sur sa famille à la place de son grand frère et qui est vite dépassé par cette responsabilité, malgré son apprentissage de petit caïd de rue. Il s'agit deux second long métrage du réalisateur de "Mediterranea", découvert à la Semaine de la critique en 2015.

A FABRICA DE NADA
de Pedro Pinho
avec Carla Galvão, Daniele Incalcaterra, Hermínio Amaro, Joaquim Bichana Martins, José Smith Vargas, Njamy Sebastião...

"L’Usine de rien", est le premier long métrage de fiction du réalisateur portugais Pedro Pinho, quelque part entre drame et comédie musicale. Un film annoncé comme une invitation à repenser le rôle du travail humain dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement.

ALIVE IN FRANCE
documentaire
de Abel Ferrara
avec Abel Ferrara, Anna Ferrara, Cristina Chiriac, Dounia Sichov, Joe Delia, Paul Hipp, PJ Delia...

Le réalisateur américain underground Abel Ferrara et offre à la Quinzaine des réalisateurs un auto-portrait, alors qu'il prépare divers événements, tels une rétrospective de ses films, une série de concerts en relation avec les musiques de ses films. Metteur en scène culte de "Bad Lieutenant" (Un certain regard 1992) et "The King of New York", il est venu de nombreuses fois à Cannes avec notamment "Bodysnatchers" (Compétition en 1993) et "Go Go Tales" (Hors compétition en 2007).

L’AMANT D’UN JOUR
de Philippe Garrel
avec Eric Caravaca, Esther Garrel, Louise Chevillotte...

Après l'ouverture en 2015 avec "L'ombre des femmes", Philippe Garrel revient à la Quinzaine des réalisateurs avec l’histoire d’un père, dont la nouvelle femme a seulement 23 ans, le même âge que sa fille. Lorsque cette dernière vient de se faire plaquer, retournant à la maison, les choses vont devenir forcément compliquées. Adepte des contes amoureux en noir et blanc, Garrel est déjà venu à Cannes avec "La frontière de l'aube" (Compétition en 2008), "Liberté la nuit" (1984) ou encore "Elle passe tant d'heures sous les sunlights" (1985).

Bande annonce :
BUSHWICK
de Cary Murnion et Jonathan Milott
avec Angelic Zambrana, Brittany Snow, Dave Bautista, Jeremie Harris, Myra Lucretia Taylor...

L'histoire du parcours du combattant d'une jeune femme et de son petit ami, entre une station de métro de Brooklyn et la maison de la grand mère de la fille, alors que des milices ont envahi New York. Un film d'anticipation qui promet son lot d'adrénaline. On connaît les deux réalisateurs pour un film d'horreur intitulé "Cooties" (2015).

CUORI PURI
de Roberto De Paolis
avec Barbora Bobulova, Edoardo Pesce, Selene Caramazza, Simone Liberati, Stefano Fresi...

L'histoire d'une rencontre entre deux jeunes italiens que tout oppose : une fille de 17 ans qui fréquente l’église et est sur le point de faire vœu de chasteté jusqu’au mariage, et un jeune homme de 25 ans, plutôt violent, employé comme gardien de parking à proximité d’un grand campement de Roms.

Bande-annonce :

THE FLORIDA PROJECT
de Sean Baker
avec Bria Vinaite, Brooklynn Prince, Valeria Cotto, Willem Dafoe...

Sean Baker, réalisateur du remarquable "Tangerine", errance d'une transexuelle prostituée à la recherche de la maîtresse de son mac, entièrement tourné au téléphone portable, débarque pour la première fois à Cannes avec son sixième long métrage. L'histoire d'une gamine de 6 ans, faisant les 400 coups avec sa petite bande dans un motel de la banlieue de Disney World.

FROST
de Sharunas Bartas
avec Andrzej Chyra, Lyja Maknaviciute, Mantas Janciauskas, Vanessa Paradis...

Sharunas Bartas, réalisateur contemplatif lituanien, âgé de 52 ans, était dèjà venu à Cannes avec "Few of us" et "The House" (Un certain regard, respectivement en 1996 et 1997) et "Peace to us in our dreams" (Quinzaine des réalisateurs en 2015). Il revient cette année avec une histoire centrée sur les séquelles de la guerre en Ukraine, au travers du voyage entrepris par un couple de jeunes lituaniens, conduisent un van d’aide humanitaire. Une « dérive entre des vies déchirées et les débris des combats ».

I AM NOT A WITCH
de Rungano Nyoni
avec Henry Phiri, Margaret Mulubwa, Nancy Mulilo...

Chaque année la Quinzaine des réalisateurs fait une place de choix aux films de genre. En 20017, la section accueille ainsi un film de sorcière, avec l'histoire d'une fille de 9 ans attachée par un ruban dans un camp de sorcières, devant faire un choix face au sortilège dont elle est victime. Si elle coupe son ruban, elle se transformera en chèvre.

JEANNETTE L’ENFANCE DE JEANNE D’ARC
de Bruno Dumont
avec Aline Charles, Élise Charles, Jeanne Voisin, Lise Leplat Prudhomme, Lucile Gauthier, Victoria Lefebvre...

En compétition il y a un an avec le surprenant et loufoque "Ma loute", Bruno Dumont a marqué Cannes avec ses films sérieux d'une noirceur profonde dans son approche de l'homme : "L'humanité", grand prix et double prix d'interprétation en 1999, "Flandres", grand prix en 2006 et "Hors satan", un certain regard en 2011. Il était présent à la Quinzaine des réalisateurs en 2014 avec sa mini-série "P'tit Quinquin", et revient cette année avec un portrait de Jeanne d'Arc à 8 ans qui mérite sans doute de détour vu qu'il s'agit d'un drame musical à la BO électro-pop-rock signée Gautier Serre, alias Igorrr. Les chorégraphies sont de plus signées Philippe Decouflé.

Bande-annonce :
L’INTRUSA
de Leonardo Di Costanzo
avec Anna Patierno, Gianni Vastarella, Marcello Fonte, Martina Abbate, Raffaella Giordano, Valentina Vannino...

Réalisateur de "L'intervallo", déjà venu à Cannes en séance spéciale pour "Les ponts de Sarajevo", l'italien Leonardo di Costanzo revient du côté de la Quinzaine des réalisateurs avec le portrait d'un e travaille sociale de 60 ans, gérant centre qui s’occupe d’enfants défavorisés à Naples, et qui se retrouve confrontée à un dilemme : accueillir ou non la femme d'un mafieux, en fuite avec ses enfants, sachant le danger que cela représente.

LA DEFENSA DEL DRAGÓN
de Natalia Santa
avec Gonzalo de Sagarminaga, Hernan Mendez, Manuel Navarro...

"La defensa del dragón" est un premier film, dont l'action se déroule à Bogota, en Colombie, autour de trois amis qui fuient leur vie quotidienne et leurs échecs, mais sont sur le point d'être mis face à la dure réalité. L'histoire d'un joueur de poker professionnel, d'un horloger désargenté et d'un homéopathe espagnol joueur de poker.

Bande annonce :

MARLINA THE MURDER IN OUR FACTS
(Marlina si pembunuh dalam empat babak)
de Mouly Surya
avec Vladimir de Fontenay, avec Dea Panendra, Egi Fedly, Marsha Timothy, Rita Matu Mona, Yayu Unru, Yoga Pratama...

Au cœur des collines reculées d’une île indonésienne, Marlina, une jeune veuve, vit seule. Un jour, L'histoire d'une femme vivant sur un île d'Indonésie tentant de se défendre face aux membres d'un gang venu pour l’attaquer, la violer et la dépouiller de son bétail, et d'obtenir justice

Bande-annonce :
MOBILE HOMES
de Vladimir de Fontenay
avec Callum Turner, Frank Oulton, Imogen Poots, Callum Keith Rennie...

L'histoire d'Ali et Evan, un jeune couple qui sillonne les routes entre les États-Unis et le Canada, utilisant Bone, le fils d’Ali (8 ans) dans leurs trafics. Une fuite en avant qui ne sera pas sans conséquences.

NOTHINGWOOD
documentaire
de Sonia Kronlund

Scénariste de Raï, Sonia Kronlund a aussi réalisé "Portraits filmés", un court métrage documentaire centré sur les souvenirs. La voici qui présente son premier long à la Quinzaine des réalisateurs, un documentaire qui met en scène l'acteur-réalisateur-producteur le plus populaire et prolifique d’Afghanistan, venu projeter ses films et tourner le 111e dans un village. Un voyage en compagnie d'une figure de la série Z.

Bande-annonce :

ÔTEZ-MOI D’UN DOUTE
de Carine Tardieu
avec Alice de Lencquesaing, André Wilms, Cécile de France, Estéban, Francois Damiens, Guy Marchand...

Carine Tardieu vient pour la première fois à Cannes, après avoir réalisé "La tête de maman" et "Du vent dans mes mollets". Elle dévoilera à la Quinzaine un récit centré sur un breton qui perd pied lorsqu'il apprend que son père n'est pas son père. Retrouvant son vrai père, il se prend d'affection pour le vieil homme.

PATTI CAKE$
de Geremy Jasper
avec Bridget Everett, Cathy Moriarty, Danielle Macdonald, Mamoudou Athie, Siddharth Dhananjay...

L'histoire d'une jeune femme de 23 ans qui rêve de devenir star du hip-hop et de fuir sa petite ville du New Jersey, son job de serveuse. Elle semble pourtant enchaîné sur les lieux car devant s'occuper de sa grand-mère et de sa mère. Un soir, au cours d’un « battle » sur un parking, elle révèle tout son talent de slammeuse...

Bande-annonce :

THE RIDER
de Chloé Zhao
avec Brady Jandreau, Cat Clifford, Lane Scott, Lilly Jandreau, Tim Jandreau...

Après "Les chansons que mes frères m'ont apprises" il y a deux ans, la Quinzaine des réalisateurs accueille à nouveau Chloé Zhao avec les aventures de Brady, un jeune cow-boy, entraîneur de chevaux et étoile montante du rodéo, qui voit sa vie basculer après qu’un cheval lui a écrasé le crâne. Une certaine vision de l'Amérique d'aujourd'hui.

Film d'ouverture
UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR
de Claire Denis
avec Alex Descas, Gérard Depardieu, Josiane Balasko, Juliette Binoche, Nicolas Duvauchelle, Philippe Katerine, Xavier Beauvois...

En ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, Claire Denis réunit un casting français quatre étoiles, pour l'histoire d'une femme divorcée avec enfant, qui recherche le véritable amour. La réalisatrice de "Beau Travail" est déjà venu à Cannes avec "Chocolat" (compétition 1994), "Trouble every day" (séance de minuit 2001), "J'ai pas sommeil" et "Les salauds" (un certain regard 1994 et 2013).

Extrait du film :

WEST OF THE JORDAN RIVER
(FIELD DIARY REVISITED)
documentaire
de Amos Gitai

Le metteur en scène israélien Amos Gitai fut pendant des années l'un des habitués de la compétition avec "Kadosh" (1999), "Kippur" (2000), "Kedma" (2002) ou encore "Free Zone" qui valut en 2005 le prix d'interprétation féminine à Hannah Laszlo. Depuis quelques années, ses films sont plutôt montrés à Venise, qu'il s'agisse de fictions ("Ana Arabia", "Le dernier jour d’Yitzhak Rabin") ou de documentaires ("Lullaby to my father"). Le voici donc de retour côté Quinzaine des réalisateurs avec une suite à son Filed Diary (1982), où il se rend à nouveau, 35 ans plus tard, en Cisjordanie à la rencontre d'ONG, montrant ainsi de fébriles actes de résistances rassemblant activistes israéliens et palestiniens.

Informations

Pour plus de renseignements :
Quinzaine des réalisateurs 2017
du 18 mai au 27 mai 2017
Site officiel : "http://www.quinzaine-realisateurs.com"

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur