Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

NEWS

Festival

Festival de Venise 2020 : "Gaza, mon amour", rêve palestinien d’un peu d’enchantement avec Hiam Abbass

5 septembre 2020
Festival de Venise 2020 impression 06 Gaza mon amour image
© Sophie Dulac Distribution

Orizzonti
GAZA MON AMOUR
de Tarzan Nasser et Arab Nasser
avec Salim Daw, Hiam Abbass, Maisa Abd Elhadi, George Iskandar, Hitham Al Omai, Manal Awad...

Notre première impression sur le film :

Hiam Abbas était présente à Venise hier, pour accompagner le nouveau film des frères Nasser, déjà réalisateurs du huis clos "Dégradé", et auteurs de cette comédie romantique palestinienne. Mettant en scène un pêcheur bien décidé à trouver une compagne et faisant la cour maladroitement à une femme qui tient une échoppe de tissus et vêtements, le film séduit par un ton optimiste, malgré les déboires auxquels le personnage devra faire face après avoir repêché une mystérieuse statue d’Apollon qu’il décidera de cacher au fond d’une armoire.

Si on aurait aimé que la statue ait justement un peu plus qu’une importance au final, symbolique, "Gaza mon amour" n’en constitue pas moins une charmante histoire qui dénonce à la fois la corruption des autorités et les obstacles à la vie quotidienne, et met en évidence avec douceur le poids de la famille (la sœur du personnage principal qui tente de lui trouver des prétendantes) et un permanent contrôle social.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :