Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2021 : le puissant drame "De son vivant" avec Benoît Magimel

14 juillet 2021
Festival de Cannes 2021 impression 14 De son vivant
© 2020 - Laurent Champoussin - Les FIlms du Kiosque

Hors compétition
DE SON VIVANT
de Emmanuelle Bercot
avec Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Gabriel Sara, Cécile de France...

Notre première impression sur le film :

C’est avec un tact rare qu'Emmanuelle Bercot, déjà venue à Cannes avec "La Tête haute" et "Mon roi", aborde un sujet difficile : celui de la fin de vie. Un thème déjà présent dans le film de François Ozon "Tout s'est bien passé", sous l’angle de l'euthanasie et avec un certain humour, un thème abordé ici sous un angle purement dramatique et par le prisme de l’acceptation de ce qui va arriver. Benoît Magimel y interprète un homme atteint d’un cancer du pancréas en phase 4, qui refuse d’abord de savoir combien de temps il lui reste à vivre, mais qui va devoir gérer un certain nombre de dilemmes et faire face à une fin inéluctable.

Chapitré par saisons, "De son vivant" introduit chaque partie par une réunion de débriefing entre les membres du service de soins palliatifs. Une manière de présenter le travail de ces hommes et femmes de l’ombre, qui sont ici essentiels pour le minimum de bien-être, l’accompagnement et la compréhension de la situation de chacun des patients. Car au-delà ces derniers, il y a aussi la famille à convaincre du bien-fondé d’un ensemble de décisions qui appartiennent au patient, et uniquement du patients. Les chapitres sont également imprégné des cours de théâtre donnés par ce professeur (tant qu’il en est encore capable). Des moments traités avec une incroyable finisse, qui permette au personnage principal de se préparer aux moments les plus difficiles.

Il est donc bien ardu, au visionnage du film, de ne pas verser une larme ou d'avoir la gorge serrée dans les moments où l’émotion affleure, et ceci dès le début du métrage. Très bel hommage au travail des personnels soignants, dont ces moments-là sont le quotidien, et dont le film montre avec minutie les naturelles faiblesse. Certainement l’un des films les plus marquants du Festival de Cannes 2021, qui aurait sans doute mérité de figurer en compétition.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :