Banniere_CANNES-2019

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2019 : "The dead don’t die", l’anecdotique mais décalée ouverture cannoise

15 mai 2019
Festival Cannes 2019 impression The dead don't die image
© 2019 Image Eleven Productions, Inc.

Compétition

THE DEAD DON'T DIE

de Jim Jarmusch

avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Chloë Sevigny, Steve Buscemi, Danny Glover, Iggy Pop, RZA, Selena Gomez, Tom Waits…

Après une journée très ensoleillée, la première montée des marches du 72e Festival de Cannes s’estv donc déroulée sous un ciel chargé. Cela n’a pas empêché les festivaliers de se presser pour accéder au Grand théâtre Lumière pour entendre Edouard Baer, avec sa gouaille usuelle, parler de cinéma en partant de la signification du nombre d’entrées, évoquant le cauchemar de tout cinéaste, de voir une salle désespérément vide. Le jury a ensuite fait son entrée, terminant par un discours, en espagnol de Alejandro Gonzalez Inarritu, se félicitant de la qualité de la sélection et montrant le sérieux de son rôle, comme le fait qu’il doit beaucoup au festival, où il a débuté avec "Amours chiennes", puis présenté "Babel" et "Biutiful". La chanteuse belge Angèle a également donné de la voix avant que ne soient montrés des extraits des films de la sélection officielle, confirmant l’attraction notamment de films comme ceux de Bong Joon-Ho et de Jessica Hausner.

Le nouveau film de Jim Jarmusch, "The dead don’t die" a ensuite fait l’ouverture, en compétition. Mettant en scène un trio de shérifs locaux, aux prises avec d’étranges phénomènes, le film apparaît au final comme assez anecdotique, autant dans les paraboles utilisées que dans le développement des personnages. Sur un rythme placide, l’humour à froid du cinéaste est cependant bel et bien présent, créant un décalage appréciable, et quelques jolies idées absurdes viennent égayer le tout. Les allusions aux films de Romero et au "Kill Bill" de Tarantino sont également légions, mais la sensation d’un scénario qui tourne en rond reste cependant dans les esprit des spectateurs quittant la salle. Une séance hors compétition aurait sans doute été plus appropriée.

Voir la bande annonce de « The dead don’t die » (vostfr) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :