Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2019 : "Parasite", fable féroce sur les inégalités de richesse

24 mai 2019
Festival de Cannes 2019 impression Parasite image
© The-jokers – Les bookmakers

Compétition
PARASITE
(Gisaengchung)
de Bong Joon-Ho
avec Song Kang-Ho, Sun-kyun Lee, So-Dam Park…

Depuis quelques semaines les rumeurs couraient sur l'originalité et la tension du nouveau film de Bong Joon-Ho, auteur coréen de "Memories of murder", "Mother", "The host" ou encore "Okja". La bande annonce était venue confirmer qu'il s'agissait là d'un des films les plus excitants de la compétition 2019. Et l'attente aura été amplement récompensée. Car non seulement "Parasite" est un véritable thriller, palpitant, utilisant à merveille les couloirs étriqués et les décors géométriques d'une maison designée par un célèbre architecte, mais c'est aussi une parabole sociale sans pitié, stigmatisant les différences de richesse.

Avec cette histoire d'une famille dans le besoin, adepte de petites arnaques, dont le fils se fait engager comme professeur auprès de la fille d'une famille riche, c'est une peinture de la naïveté et de la facilité biaisées des rapports d'argent que Bong Joon-Ho entame. Passionnant, bourré de rebondissements, son scénario amoral n'empreinte jamais les sentiers attendus. Celui du palmarès samedi soir lui paraît en tous cas pleinement ouvert, pour accéder peut être aux plus hautes marches.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :