Parce qu'on en a jamais assez !

INTERVIEW

CROODS (LES)

Une famille universelle

Kirk de Micco rappelle que le projet du long métrage « The Croods » a débuté en 2004, avec l’écriture du scénario. Il devait initialement être réalisé en Stop Motion, chez Dreamworks, puis la CGI s’est progressivement imposée quand Chris Sanders est arriv…

© 20th Century Fox France

Une famille universelle

Kirk de Micco rappelle que le projet du long métrage "The Croods" a débuté en 2004, avec l’écriture du scénario. Il devait initialement être réalisé en Stop Motion, chez Dreamworks, puis la CGI s’est progressivement imposée quand Chris Sanders est arrivé de Disney en 2007.

Kirk de Micco aimait l’idée que ce soit un film qui abordait une vision de la famille, et que tout le monde puisse s'y reconnaître. Bien sûr il s’agissait là d’un « premier type de famille, mais relatif à celles d'aujourd'hui », mais on peut dire que c’est un peu un résumé de l’humanité, réduite au noyau familial.

Le portrait de ce père qui se bat pour sa famille, car les choses changent autour de lui, semblait aussi à Chris Sanders quelque chose d'universel. Mais "The Croods" est aussi un « road trip » par nature, qui amène les personnages à un changement. C’est le type d'histoire qui a déjà été contée.

L’important c’est la voix

Concernant les relations des interprètes des voix avec les personnages, Nicolas Cage déclare qu’il « espère qu’[il] ne lui ressemble pas du tout ». Le père (Grug) est en effet sur-protecteur, alors que l’adolescente, elle, veut explorer le monde.

L’acteur américain a déjà donné sa voix à d’autres personnages d’animation. Selon lui, 50% de la performance est dans la voix. Par rapport aux autres films qu’il a pu faire, c’est un peu comme si on l’avait mis dans une boîte et qu’on lui avait dit « on va voir ». Il a dû s’imaginer des choses de son passé, des sons, qui pouvaient former les personnages.

Selon Uwe Ochsenknecht, qui fait la voix allemande de Grug, il n’est pas vraiment possible de se préparer pour ce type de rôle. Il a vu d’abord le film avec la voix de Nicolas Cage et a pensé alors que ce serait très difficile. Mais on doit se lancer et lorsque la traduction est bonne, comme ici, il suffit de suivre les lèvres et de trouver les bonnes émotions.

Profondeur des sentiments

Quand un journaliste demande si le contexte du film a une signification plus large, que l’on peut y voir un sens plus profond derrière la simple histoire d'une famille, les acteurs contestent en partie cette approche. Nicolas Cage regrette que l’on puisse penser qu'il faut voir un message partout. Pour lui, regarder un film c’est plutôt une question de sentiments transmis, « on ne se laisse pas embarquer quand on réfléchit trop ». Pour Emma Stone, l’expérience n’est pas juste drôle ou émouvante, il faut se laisser aller au « ride ».

Ils sont cependant d’accord pour dire que cette histoire parle du désir de vivre et non juste de survivre. Et Chris Sanders ajoute même que son moment favori se trouve vers la fin du film, lorsque le père fait le choix de ne pas forcément retourner dans la grotte, il donne une chance à sa famille de vivre un peu plus longtemps. Il « choisit d'accepter un risque, ce qui est un grand changement pour lui ».

Pour conclure, si Nicolas Cage aimerait voir d'autres aventures avec les Croods, il n’est pas certains qu’il s’agisse là du début d'une nouvelle franchise.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT