Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

DOSSIERSéries TV

Critique Série : DEAD SET

Mini-série créée par Charlie Brooker
Avec Liz May Brice, Warren Brown, Adam Deacon, Kevin Eldon, Kathleen Mc Dermont, Riz Ahmed...

Première diffusion en France : 2008 sur CinéCinéma Frissons
Format :entre 25 et 45 minutes par épisode (5 épisodes), 2h22 au total
Site officiel : Channel 4

Synopsis

En Angleterre, l'émission de télé-réalité "Big Brother" fait fureur. Pendant que la production se prépare pour le prime, de nombreuses émeutes se déclarent dans le pays. Le soir même, lors du direct, une candidate se fait éjecter du Loft habituel. Dans le public, un spectateur titubant bizarrement croque l’un de ses voisins. Rapidement, la foule est transformée...

Critique : Quand "28 jours plus tard" rencontre "Loft Story"

N'avez-vous jamais eu envie de lâcher une armée de chiens affamés dans le loft de "Secret Story" pour secouer un peu les candidats de leurs torpeurs narcissiques ? Eh bien Charlie Brooker, le créateur de cette mini-série, a eu une bien meilleure idée : lâcher une troupe de zombies dans un studio de télé-réalité.

Grand bien lui en a pris! Cette petite série de 2h20 mise bout en bout, et qui devrait se regarder comme un film, fait figure de bouffée de tripailles fraiches dans le paysage des films de zombies. Avec un style qui rappelle fortement "28 jours plus tard" (l'accent anglais aidant aussi la référence), "Dead Set" frappe par son coté gore. Attention, ce n'est pas le genre de gore dont la profusion et l'outrance provoquent le rire. Non, on est plutôt dans l'efficace, celui qui vous fait détourner le regard ou vous crispe au fauteuil en plus des nombreuses scènes qui vous feront assurément sursauter sur le canapé. Jamais une série télévisée n'aura été aussi gore, violente et "jusqu'au-boutiste". De ce point de vue, la réalisation est impeccable et n'a absolument rien à envier au film de Dany Boyle. Alors, les âmes sensibles, zappez donc, je vous prie…

On retrouve aussi le côté Romero qui avait tendance à s'essouffler ces derniers temps. Le fait de prendre "Big Brother" comme toile de fond est une excellente trouvaille qui se trouve être très bien exploitée. Grâce à ce concept de départ, d'autant plus audacieux que la société de production anglaise est une filiale d'Endemol (qui, soit dit en passant, produit en France "Secret Story"…), "Dead Set" met en scène une critique assez corrosive de la télé-réalité avec beaucoup de second degré. Les zombies et les spectateurs collés à leurs écrans font forcément écho, tout comme les éliminations propres à ce type de jeu renvoient à l'instinct de survie qui se développe chez les candidats bloqués dans leur loft.

Les candidats, tiens, parlons-en. "Dead Set" réunit toutes les personnalités typiques de ce genre d'émissions. On tombe bien sûr dans le stéréotype avec la blonde, très blonde, le costaud blagueur, le couple gay travesti, et le "vieux" ennuyeux. Mais après tout, n'est-ce pas la représentation habituelle que nous offrent les chaines diffusant ce genre de programmes ? Ajoutons à cela le producteur imbuvable dont l'interprétation est un peu trop marquée même si son personnage offre tout de même de bonnes séquences humoristiques. Seuls les personnages principaux tirent une certaine crédibilité de ce melting-pot. À noter que la présentatrice de "Big Brother" joue son propre rôle, tout comme de nombreux anciens participants.

En résumé, "Dead Set" est une série horrifique qui a le mérite d'être assez originale pour être suivie par les fans du genre. Son format court joue en sa faveur et évite toute longueur. Une série à découvrir les 17 et 18 octobre pour les possesseurs du bouquet satellite CinéCinéma. Pour les autres, vivement les DVD !

Alexandre Romanazzi Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT