Bagniere comedies_confinement-04

VS.

Un film de Ed Lilly

Un film pour sa communauté

Adam a 17 ans, et depuis qu’il en a 5, il est ballotté de famille d’accueil en famille d’accueil. Mais cette fois, c’est différent, car il revient à Southend, la ville de sa mère. À peine arrivé, il fait la rencontre de Makayla, qui lui ouvre les portes des battles de rap de la ville…

VS. film image

Disponible en VOD à partir du 07 mai 2020

"VS." est un film d’une grande humilité. Un film qui ne cherche pas à être moralisateur ou racoleur. Ce n’est pas une croisade pour réhabiliter le rap, ce n’est pas un récit tragique et épique comme "8 Mile". Ce n’est pas un « rise and fall » comme le sont souvent les films musicaux. Non, "VS." est avant tout un film humain. Un film qui se penche sur une jeunesse qui se sent enfermée et qui trouve dans la musique un moyen de ne pas céder à la violence. Une jeunesse qui se sent abandonnée aussi, qui ne comprend pas les choix qui ont été faits pour elle. Mais ces termes sont bien trop universels pour décrire réellement ce film, car il se concentre réellement autour d’un personnage, Adam, son rapport au monde, aux autres, et à lui-même.

Rien n’est dramatique dans ce film, bien que les personnages n’aient pas des vies faciles. Rien n’est militant ni accusateur. Rien n’est tragique non plus. Non, le film grandit, paisiblement, hors des grands drames auxquels le genre, l’environnement et les personnages sont souvent réduits. Non, "VS." est avant tout un film sur une communauté, où des codes existent, mais où il faut avoir la peau dure, car sur le ring, dans les battles, tous les mots sont permis si l’on veut parvenir à réduire en beauté son adversaire au silence. Mais c’est une communauté qui s’aime et se respecte. Si les secrets sont trahis, ça fait partie du jeu.

"VS." est peut-être un film qui parle de l’honnêteté et de la responsabilité artistique, car si certes une œuvre, une joute, une battle, est le terrain d’expression d’un artiste, c’est avant tout un objet public. Les battles se basent sur l’attaque personnelle de l’adversaire, devant une audience conquise, c’est donc un lieu où souvent les secrets sont révélés et le linge sale est lavé en public. La vérité et l’honnêteté sont donc fondamentales, car c’est un art, pas un pugilat. La battle est un art introspectif, de déchiffrement du comportement humain allié à un maniement chirurgical de la langue, de l’accent, du vocabulaire, mais aussi du rythme et de la performance.

"VS." est donc un très joli film sur les battles de rap, un film qui a l’intelligence de ne tomber dans aucun des écueils du genre, de proposer une histoire résolument contemporaine loin des clichés que pourraient véhiculer les gros films américains, car oui, vous êtes face à un film indépendant anglais !

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire