Banniere_TOP 2020

THE YEAR BEFORE THE WAR

Un film de Dāvis Sīmanis

Une époque d’affrontements entre utopies

En 1913, Hans est portier à Riga. Diverses personnes qui le croisent, l’appellent pourtant Hans. Nous sommes à la veille de la guerre, et lui-même, comme son pays, la Lettonie, semblent coincés entre les courants politiques ou militants de l’époque : fascistes, communistes, anarchistes…

The Year Before the War film movie

"The Year Before the War" est un film letton onirique, tourné dans un très élégant noir et blanc, qui trimbale son anti-héros, Hans, entre différentes mouvances politiques ou idéologiques de l'avant Première Guerre Mondiale, mais qui ont toujours leur influence aujourd'hui, certes plus discrète. L'auteur s'amuse ainsi à croiser des figures connues, symbolisant tout un mouvement (ici Hitler dans une taverne, là Lénine qui prône la guerre...), et des événements (un attentat communiste dans un hôtel, une descente de police dans un théâtre occupé par les anarchistes, des combats de rue...), concrétisant ainsi la confusion d'une époque charnière, enivrant son personnage, par l'alcool, ou un soudain tournoiement sur lui-même imposé par des gars l’abordant dans la rue.

Traversant l'Europe, joignant la Sibérie, puis retournant au final à Riga, à l'aube de 1914, le personnage principal joue les observateurs, tenté par l'implication, alors que tout autour de lui invite à la guerre. D'une apparition du fantôme de son père, casqué, affirmant que celle-ci « est nécessaire », aux discours belliqueux des uns et des autres, le conflit est bien au centre des préoccupations. Et le film offre une déroutante conclusion, sorte de parabole sur le dilemme qui peut se poser à chacun de nous : s'impliquer ou non, dans un mouvement, comme dans la guerre. Une ouvre difficile mais dont les quelques fulgurances graphiques (comme l'ouverture avec les hommes qui scient la glace à la surface d’un lac, emprisonnant un poisson dans l’un des cubes...) marquent durablement la rétine.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire