Bagniere comedies_confinement-04

TERRE BATTUE

Formatage à la compétition

Un directeur d'enseigne de la grande distribution, ayant négocié son départ, cherche à monter sa propre boîte dans la vente de chaussures. De son côté, son jeune fils découvre les affres de l'entrainement de tennis en vue de devenir professionnel...

"Terre battue", premier long métrage de Stéphane Demoustier (frère de l'actrice Anaïs Demoustier), était l'entrée française de la Semaine de la critique du Festival de Venise 2014. Débutant à la manière d'un film social (ici d'ailleurs produit par les frères Dardenne), avec les difficultés rencontrées par un quarantenaire pour se reclasser et monter sa propre affaire, le film s'embarque en parallèle dans une histoire d'entrainement en vue de championnats de tennis.

Mais au travers d'un scénario apparemment banal, c'est avant tout aux notions de compétition, mais aussi de transmission d'un état d'esprit, que s'intéressent Demoustier et sa coscénariste Gaëlle Macé. Au travers de ces personnages de père combattif (Olivier Gourmet, coincé dans ses objectifs, qui ne voit pas son couple se déliter) et de fils qui ne veut pas décevoir ni abandonner, s'esquisse le profil d'une société qui ne supporte pas l'échec. Un conte moderne qui reste cependant très prévisible dans ses rouages.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire