Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

TANTA AGUA

Tragique adolescence

Alberto récupère sa fille Lucia et son fils Federico pour passer quelques jours de vacances avec eux dans un bungalow. Mais ces jours d'été commencent mal, car les orages les empêchent d'aller se baigner à la piscine...

Chronique d'un certain ennui, "Tanta Agua" n'est finalement pas autant le portrait d'un père divorcé que celui de sa fille aînée de 14 ans et de ses premiers émois. Sous un ciel chargé, derrière la tristesse d'un bungalow dans lequel on s’occupe comme on peut, se dessine une éclaircie dans l'horizon de cette jeune fille boudeuse à l'appareil dentaire évident.

Peu gracieuse, elle ne se met pas beaucoup en valeur. D'autant que son père a tendance à la couver un peu trop. Au travers du contact avec d'autres jeunes de son âge, c'est à un éveil mais aussi aux premières déceptions qu'elle s'expose. Le scénario simple signé Ana Guevara Pose et Leticia Jorge Romero sent le réel et le vécu. Il poursuit son chemin sur un rythme lent correspondant à l'apathie du personnage devenu principal, tandis que la météo s'adapte à son humeur, d'espoir en rage rentrée. Efficace même si peu dynamique.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire