Banniere_Festival_Lumiere_2020

THE STRANGERS

Un film de Bryan Bertino

La nuit des masques

Sorti en DVD le 18 février 2009 De retour d’un mariage, Kirsten et James retournent dans leur belle, mais très isolée, maison de vacances. Au beau milieu de la nuit, on frappe à leur porte. Très vite, ils réalisent que des individus masqués rôdent autour de leur habitation...

Avec "The Strangers", le novice Bryan Bertino a tout compris. Un pitch aussi simple que radical (une maison de campagne, un couple, 3 agresseurs), un casting ad-hoc (Liv Tyler au top, Scott Speedman enfin crédible) et les recettes des slashers des 70's bien digérées. Il réussit là où les français du très mauvais "Ils" s'étaient vautrés : tout pour la forme, quitte à être parfois un peu mécanique dans le découpage. Après une exposition qui prend son temps, où il installe un climat doucement inquiétant et concentre l'attention sur les personnages, le cinéaste fait monter la pression en utilisant à bon escient sa grammaire cinématographique.

La profondeur de champ est ainsi un trou noir d'où peut surgir une terreur indicible (et accessoirement la scène la plus terrifiante du métrage), les longues prises préservent la tension, la mise en scène se focalise sur le point de vue de la jeune femme, resserrant ainsi encore le récit. L’usage du son amplifie les enjeux dramatiques avec ces silences qui font aussi mal que les coups martelés contre la porte d'entrée de la maison. Le dernier tiers, sans dialogues, confirme le tour de force : aucune explication, aucune justification, juste l’absurde d’une situation horrible et sans échappatoire.

Si la fin sent bon le producer's cut (en même temps, comment ne pas vouloir franchiser le meilleur slasher depuis "Halloween" ?), difficile d'y voir une quelconque concession : jusqu'au bout le cauchemar continue. Bertino réalise un très grand moment de trouille, avec le postulat pas idiot que la peur c'est avant tout une question de mise en scène...

Thomas BourgeoisEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire