Banniere Festival d'Annecy 2021

STAR WARS : THE CLONE WARS

Un film de Dave Filoni

La guerre déconne

Alors que les armées de clones de la République Galactique et l’ordre Jedi sont en guerre contre La Fédération du Commerce et ses droÏds, le fils de Jabba the Huth est enlevé. Afin de conclure une alliance avec le puissant parrain, le Chancelier Palpatine et Maitre Yoda envoient Obi-Wan Kennobi et Anakin Skywalker à la recherche de l’enfant…

En nous vendant ce qui devait être l'un des épisodes les plus sombres de la guerre des clones (Rappelez vous les propos d'Alec Guinness dans l'Episode 4), Lucas nous livre une histoire enfantine, lourde et inintéressante.

Soyons clairs, c'est ici un mauvais spectacle familial. On ne rentre jamais vraiment dans les enjeux politiques et guerriers du film et pourtant le scénario pourrait s'y prêter. Au lieu de ça on s'attarde sur des détails insignifiants pour placer un gag destiné aux plus jeunes et le répéter à outrance tout au long du film. Les scènes d'action, plus ou moins, spectaculaires sont intéressantes, mais plombées à nouveau par un humour déplacé et inutile.

En en restant là, le film pourrait encore s'en sortir en respectant l'univers de Star Wars et avec un côté technique parfait propre à chaque film de la série. Double échec. Le personnage du Padawan féminin est irritant et irrespectueux envers tout ce que l'on sait des Jedi, le Jedi Noir n'est à aucun moment menaçant, on ne sent jamais le danger pour nos héros, les anachronismes et autres erreurs de scripts par rapports aux autres films sont multiples (mais on n'y est malheureusement habitués depuis « La Menace Fantôme »). Techniquement, l'animation est dépassée depuis quelques années, on ne lit absolument aucune émotion sur le visage des personnages (Prenez exemple sur « Wall-E », pitié faites quelques chose...). Le seul point positif, il y en a un, se trouve dans le personnage du Capitaine Rex, soit le plus charismatique personnage du film. C'est dire.

Avec « Star Wars: The clone Wars », George Lucas signe ici ce qui s'est fait de pire dans toute l'histoire de la série. Ce qui nous prouve encore une fois que si il n'y a pas un bon réalisateur (et non pas un yes-man) arrivant avec une idée novatrice (Genndy Tartakovsky en est le parfait exemple), Lucas arrive à faire descendre au plus bas une oeuvre au potentiel énorme tout ça parce que le public va suivre aveuglement ce titre doré. C'est raté pour cette fois, environ -75% en recettes dès le deuxième Week end américain. Comme des suites sont déjà prévues, espérons que Lucas saura faire preuve d'intelligence et laissera son ego au vestiaire pour donner la réalisation à quelqu'un de plus talentueux et impliqué (pourquoi pas Brad Bird?).

Dans un épisode des Simpson, Bart disait "Il n'y a que trois guerres utiles dans l'Histoire: La guerre de sécession, la seconde guerre mondiale et la guerre des étoiles" Je commence à me demander si il n'y en a pas une de trop maintenant...

François (chevalier Jedi à la retraite)

François ReyEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire