avec ou sans moustache

SOLDAT DE PAPIER

Un film de Alexey German Jr

Beau et torturé

En 1961, une équipe de cosmonautes s'entraîne pour l'envoi du premier homme dans l'espace. Daniel Pokrovsky, médecin, travaille auprès d'eux. Marié, il vit également une histoire d'amour tendre et compliquée avec une jeune femme, Vera...

« Paper soldier », film russe, se concentre sur le personnage d'un médecin accompagnant la première équipe de cosmonautes soviétiques. Avec douceur, le récit focalise sur ses doutes en le sacrifice pour la patrie, et sur ses amours envahissants et tourmentés. Esthétiquement impeccable, ce film, récompensé du Grand Prix au Festival de Venise 2008, s'avère vite un rien trop bavard, exprimant souvent ce qui n'a peut être pas besoin de l'être, notamment les états d'âme de ces dames, femme, maîtresse et prétendante aux faveurs de ce docteur distant.

L'histoire avec un grand H n'apparaît du coup que comme une toile de fond, prétexte à dissertations sur le changement d'ère et la liquidation des traces du stalinisme. Cynisme et excès sont de mise, mais dans la plus pure tristesse, ce qui forcément divisera les spectateurs, adeptes de plus de clarté. Cependant le film fascine par sa cohérence visuelle, le côté fantasque et insaisissable de son personnage principal et surtout une certaine poésie de l'extra-ordinaire (la locomotive transformée en maison), mêlée à des instants de paix indicibles (la fête de la thèse à la datcha).

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire