Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

SNATCHERS

Irrévérencieux à souhait

Sara, jeune lycéenne, se retrouve enceinte de 9 mois dès le lendemain de son premier rapport sexuel, avec un ex, Skyler, revenu très excité d’un Mexique que tout le monde décrit comme dangereux. Elle se rapproche alors à nouveau de son ancienne meilleure amie, Hayley, afin de tenter dans un premier temps, de cacher sa condition d’ado en cloque…

Snatchers film

Film d’ouverture du Festival de Gérardmer 2020, "Snatchers" aura surpris tout le monde, délivrant une comédie horrifique américaine plutôt irrévérencieuse, qui si elle ne surprend que rarement, fait tout de même son petit effet. Dès les premières scènes, ce qui paraît être un teen movie, commence à déraper, avec des retrouvailles avec un ex glacial, dont l’orgasme n’a rien de naturel. Provoquant plus de fous rires que de sursauts, le film aligne ensuite les situations improbables qui détournent chacune des étapes classique de la grossesse (échographie, accouchements...), ou du film d’invasion (massacres, poursuite, extermination…).

Parodiant gentiment les films où d’étranges créatures prennent possession des corps d’êtres humains et n’ont qu’un seul but, se multiplier (voir notamment les différentes versions de "Body Snatchers", "Alien"...), le scénario s’amuse autour de la notion de pulsion reproductrice tout en jouant avec les codes des Teen movies. Ici les mots de passe d’ordinateur sont « créatifs », les films de vacances montrent votre vraie nature, et les mères sont toujours une valeur refuge. Tout en étant politiquement incorrect, le film se moque au passage de la xénophobie ambiante, et fait preuve de quelques belles idées de mise en scène, comme la poursuite au ralenti (avec de nombreux « stops »), l’utilisation récurrente de mixeurs et autres broyeuses, ou un plan zénithal montrant un massacre en particulier. Reste la vraie gageure de cette comédie sympathique : avoir su réunir un casting de jeunes interprètes parvenant à rendre crédible cette histoire totalement loufoque.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire