Banniere-Berlinale-2019

SHEEP AND WOLVES

Un film de Maxim Volkov

Un récit laborieux pour un graphisme parfois ingrat

Grey est le favori pour succéder au chef vieillissant de la meute de loups qui est installée dans un ravin à proximité du village et de ses moutons. Il va se transformer en bélier à la suite d'une rencontre avec une lapine bohémienne, et découvrir d'autres facettes de l'existence...

"Sheep and Wolves", film d'animation russe en images de synthèse, a eu étrangement les honneurs de la compétition au Festival d'Annecy 2016. Si les bambins seront probablement sous le charme de cette histoire de loup transformé en bélier par un lapine gitane, les adultes seront sans doute déçus par la représentation des personnages, qu'on a étrangement affublés de coiffures grotesques, et auxquels ont été attribués des gestes humains modernes et des attitudes poseuses.

Il faut bien avouer aussi que la plupart des personnages sont un peu décevants – particulièrement la mouette aux lunettes d'aviateur, qui se prend pour un mouton, et se trouve à peine exploitée –, mais leurs mouvements restent fluides. Graphiquement, le travail sur les couleurs est impressionnant, mais l'inutilité de certaines scènes, la naïveté du propos et l'orientation exclusive pour un public d'enfants auront raison des plus patients.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire