Parce qu'on en a jamais assez !

SHANG-CHI ET LA LÉGENDE DES DIX ANNEAUX

Un nouveau héros est né

À la mort de sa mère, Shang-Chi, adolescent qui était entraîné par son père à se battre, décida de fuir aux Etats-Unis. Vivant à San Francisco, il exerce le métier de voiturier sous le nom de Shaun, avec son amie Katy. Inquiet pour sa sœur restée au pays, dont il vient de recevoir une carte postale de Macao, il se fait soudain attaquer par une bande dans un bus, devant alors révéler son talent pour les arts martiaux à sa collègue lors d’un combat titanesque, contre notamment un homme avec un sabre à la place du bras droit…

Shang-Chi et la légende des dix anneaux film movie

Ce nouveau héros Marvel étant assez méconnu du grand public, la mise en place est ici plutôt longue. Explicitant dans un premier temps la source de pouvoir d’un père quasi éternel (Le Mandarin), elle prend son temps pour expliciter ensuite, à partir de 1996, l’amour de celui-ci pour une femme rencontrée (et affrontée) au sein d’une étrange forêt de bambous. Puis nous voici projetés dans l’époque actuelle, Shang-Chi vivant aux USA, ayant changé d’identité (il est devenu Shaun), et le scénario laissant dans un premier temps dans l’ombre les raisons de sa fuite face à son père. On ne vous en dira pas plus sur l’intrigue, qui oblige le frère et la sœur à faire à nouveau face à leur père et à prendre position tout en assumant enfin leurs pouvoirs.

Les effets spéciaux sont plutôt réussis et nous emmènent dans un monde par moments assez captivant. La vision de la forêt de bambous qui se dilate et se rétracte est un moment étonnant, tout comme la représentation de la fameuse porte des ténèbres dans les scènes finales. Niveau action, le film offre des morceaux de bravoures plus ou moins passionnants selon le contexte. L’agression dans le bus est assez palpitante (surtout une fois celui-ci coupé en deux), tout comme l’affrontement chorégraphié sur échafaudages (qui défie les lois de l’équilibre), alors que le combat final entre deux créatures sent un peu le déjà vu. Les amateurs de combats façon "Tigre et dragon" trouveront sans doute ici leur compte, tandis que les fans du MCU seront sans doute un rien déstabilisés tout en demeurant intrigués par les étranges liens qui commencent à se tisser : avec le personnage d’acteur de Ben Kingsley, anecdotique et peu utile ni drôle, ou avec le moine Wong qui figurait dans "Doctor Strange". A suivre, sans doute.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire