Parce qu'on en a jamais assez !

SEVERANCE

Petite déception du domaine du gore

Une équipe de vendeurs d'armes se retrouve en Hongrie pour un week end de stimulation de l'esprit d'entreprise. A quelques encâblées du chalet de luxe où les attend leur boss, leur bus se retrouve bloqué par un tronc d'arbre. Ils sont alors obligés de continuer à pied, par un raccourci coupant à travers les bois...

On attendait avec une certaine curiosité cette comédie anglaise annoncée comme violente et enlevée. Nous voici bien déçus à la vision de survival movie aussi peu crédible que prévisible. Certes les premières scènes donnent le ton, laissant à leur sort inconnu deux prostituées et un quinquagénaire bien sapé alors qu'ils fuient on ne sait qui, dans des bois apparemment truffés de pièges. S'ensuit l'introduction de chacun des personnages, dont l'irritant binoclard des plus stéréotypé dans son emballement pour un esprit d'équipe inexistant. On se doute alors que le sort qui lui sera réservé sera particulièrement sanglant.

Le reste n'est qu'élimination assez sanglante de chacun des personnages, les uns après les autres. Et le suspense s'étiole au fil de l'intrigue qui montre de manière de plus en plus claire des agresseurs dont les mystérieuses motivations finissent par désintéresser totalement. D'autant que les fumeuses explications données sous forme de contes (sympathiques dans leur forme, avec ce faux film muet par exemple) brouillent faussement le propos. Seuls les amateurs de gore y trouveront peut être leur compte, car si la forêt est piégée, on a vitre tendance à l'oublié. Dommage.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire