Banniere_Festival_Lumiere_2020

SAVE THE GREEN PLANET!

Un film de Jang Jun-hwan

Mélange de genres : décapant !

Un jeune homme est persuadé que les extra terrestres sont parmi nous. Avec l’aide de sa petite amie, il décide d’enlever le descendant de sang royal des aliens, qui se cache sous les traits d’un puissant homme d’affaire. La torture commence, dans le but de l’empêcher de communiquer et de vérifier son identité d’E.T…

Tâche ardue que de classer « Save the green planet » (sauvons la planète verte) dans un quelconque genre cinématographique. Ce film touche en effet alternativement à presque tout, de la comédie décalée ou parodique, à la science fiction, en passant par le film policier ou le film gore. Pourtant l’histoire est d’une limpidité inattendue, nourrie d’une paranoïa permanente, moteur principal du personnage central, dont les drames personnels forment ici un terreau captivant, source de troubles psychotiques assez drôles.

On se régale donc de ces aventures barrées, d’un ravisseur qui ressemble de plus en plus, au fil de l’intrigue, à un simple serial killer. L’entrée en scène d’un policier persévérant donne d’ailleurs une deuxième dimension, et un deuxième souffle au film, qui aurait pu épuiser ses bonnes idées de départ. La violence déjantée fait certes parfois penser à du Takeshi Miike, mais l’humour est ici bien moins corrosif et plus grand public, malgré quelques scènes assez insupportables. Vous l’aurez compris, le réalisme n’est pas le fort de ce film, mais c’est bien dans les débordements de l’imagination humaine que l’on trouve les meilleures inspirations.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire